Abidjan- Le ministre nigérien de la Défense nationale, Alkassoum Indatou, a présidé, mercredi 10 août 2022, la traditionnelle cérémonie de triomphe à l’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Nigériennes (EFOFAN), consacrant la remise des attributs d’officiers à 115 élèves officiers nationaux et sous-régionaux en fin de deux années de formation.

Cette 17ème promotion d’élèves officiers d’active, dénommée promotion “DJIBO BAKARY” est d’un effectif de 116 stagiaires, dont huit filles, est composé de 99 nationaux et 17 stagiaires issus des pays de la sous-région, à savoir 2 du Benin, 3 du Burkina Faso, 1 du Cameroun, 2 du Congo, 1 de la Guinée, 1 du Mali, 2 de la Côte d’Ivoire, 2 du Sénégal, 1 du Tchad, et 2 du Togo.

Selon le Commandant de l’EFOFAN, le Colonel Abdoulkadri Amadou Daouda, cette formation s’est articulée durant les deux années, autour de ‘’trois axes principaux qui sont la formation militaire générale, la formation physique et sportive, et une formation morale et de renforcement du caractère’’.

‘’C’est avec un sentiment personnel de fierté légitime que je m’adresse à vous. Vous avez su, grâce à votre patience et à votre détermination, surmonter tous les handicaps et dépasser tous les obstacles du cursus de formation. Vous avez donc été formés à bonne école, à même d’affronter avec foi, sérénité et confiance les défis d’aujourd’hui et de demain, combien passionnants, énormes et complexes’’, a-t-il lancé à l’endroit des nouveaux officiers de l’armée.

‘’Cette mission de formation initiale des officiers, que les formateurs assument avec dévouement, est si essentielle, permet de disposer de chefs du Gendarmes et Agents des Forces de Défense et de Sécurité, des Militaires compétents’’, a dit le ministre Alkassoum. ‘’C’est au sein de cette École que le métier d’officier, l’art d’être chef, et ses indissociables valeurs intemporelles d’honneur, de patriotisme, de courage et de discipline sont inculquées à ceux qui se destinent à la défense obstinée et à la protection résolue du peuple nigérien’’, a-t-il précisé.

sdaf/cmas