AN 61 de la révolution marocaine : Maturité pour être dans le concert des pays émergents

25/08/2014 03:04 0 comments

Le Maroc a pris son envol suite aux différentes avancées positives constatées dans divers domaines de développement socio-économique, politique, culturel, etc. Un constat fait par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans son discours à la Nation lors du 61ème anniversaire de la révolution marocaine. Occasion pour le Roi de passer au peigne fin les stratégies sectorielles et leurs résultats concerts qui ont beaucoup contribué à la mise en application de la vision royale pour le repositionnement de l’économie nationale.

 Roi Mohammed6 MAROC

Le Royaume du Maroc a célébré avec brio le 61ème anniversaire de la révolution du Roi et du peuple. Occasion pour Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans son discours à la Nation, de dresser le tableau élogieux d’un pays dont les avancées positives accumulées en matière de capitalisation lui permettent d’être dans le concert des pays émergents. Une réussite d’ailleurs axée sur les ressources humaines.

Au cours des quinze dernières années, sous la clairvoyance de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc s’est montré plus engagé pour prendre un nouveau départ dans la construction du pays. Cela s’est matérialisé par la mise en œuvre de plusieurs réformes politiques et institutionnelles. Ces réformes ont permis au royaume de booster l’économie du pays à un niveau considérable dont il n’a rien à envier aux pays dits émergents.

Dans son intervention, le Roi Mohammed VI a dressé le bilan des différentes stratégies sectorielles qui ont contribué et facilité la mise en œuvre de sa vision globale. Une vision à la base du repositionnement de l’économie marocaine sur le plan régional et mondial.

Aujourd’hui, le développement du Maroc a atteint l’âge de maturité.

Pour maintenir cet équilibre, le Roi Mohammed VI envisage la mise en place des groupes forts et des entreprises puissantes afin de doter le pays des ressources humaines de qualité, socle de tout développement. Car, sans les ressources humaines efficaces, la bonne gouvernance, l’appareil judiciaire et l’administration restent cloués au sol. Cette stratégie ressort de la responsabilité de tous les Marocains pour le renforcement du rôle capital de l’Etat dans le cadre de régulation et d’organisation engagées avec audace au sein des grandes réformes, surtout en matière de régimes de retraite et de fiscalité. Aussi, une attention particulière règne sur l’application des règles de bonne gouvernance dans tous les secteurs.

Dans le développement du pays, les organisations syndicales ont joué aussi un grand rôle au cours des 15 dernières années, dans la consolidation de la paix sociale par la défense des intérêts sociaux et économique de la classe ouvrière. Celles-ci doivent continuer sur cette lancée tout en remplissant leurs obligations nationales qui leur échappent surtout en matière d’édification, de réforme et de consolidation de la paix sociale.

La santé, l’éducation, la culture sont, entre autres, des domaines qui ont occupé une place importante dans la mise en œuvre des chantiers de développement du Royaume du Maroc.

A travers ces différents secteurs, les jeunes, étant l’avenir du pays, ont joué pleinement leur partition dans l’avancée du Maroc vers les pays émergents. Pour preuve, le développement de certains pays émergent s’est manifesté à travers l’écart d’âge entre les couches sociales.

Et aujourd’hui, le souhait le plus ardent du Roi Mohammed VI est de coller le développement du pays à l’amélioration des conditions de vie des Marocaines et des Marocains. Cela, pour barrer la route à l’illégalité. Que les riches ne continuent pas de s’enrichir et que les pauvres ne s’appauvrissent pas davantage. D’où la naissance des programmes et de l’initiative nationale pour le Développement humain. Une expérience réussie d’ailleurs avec brio par beaucoup de pays car prenant en compte le volet social des plans sectoriels.

Sursaut d’orgueil chez les Marocains qui sont prêts aujourd’hui à gagner le pari pour s’illustrer dans les rangs des pays émergent vu les nombreuses ressources que possèdent le pays.

B.Koné

SOURCE: Le Malien  du   25 août 2014.

Laissez un commentaire


Other News

  • Société

    Réhabilitation de la voie ferrée Bamako-Dakar : Un an après les études de faisabilité, les travaux toujours attendus

    Cordon ombilical entre le Mali et le Sénégal, l’axe ferroviaire Bamako-Dakar joue un rôle extrêmement important dans la stabilisation des activités économiques des populations des villes et villages traversés par le chemin de fer.   C’est pourquoi, sa réhabilitation est une priorité pour les chefs d’Etat des deux pays, qui ont fait confiance à l’expertise chinoise pour la construction de la nouvelle voie dont les études de faisabilité sont terminées depuis un an. 27 juillet 2014, 27 juillet 2015 ! […]

    Read more →
  • Communiqué de presse Crise malienne

    Communiqué du gouvernement suite à l’attaque de l’axe Diabaly-Nampala

    Le samedi 1er août 2015, vers 15h, une escorte des forces armées du Mali est tombée dans une embuscade sur l’axe Diabaly-Nampala, à 6 km de Toulé, commune de Nampala dans la région de Ségou. L’on déplore la mort de deux soldats et quatre autres blessés. Des poursuites ont aussitôt été engagées et du matériel d’armement léger a été récupéré.   Le Gouvernement de la République du Mali présente ses condoléances aux familles des disparus et souhaite un prompt rétablissement […]

    Read more →
  • Santé

    28 anniversaire de l’organisation ouest-africaine de la santé : Gérer les épidémies par la téléphonie mobile

    Vendredi dernier, le 28ème anniversaire de l’organisation ouest-africaine de la santé a été commémorée par plusieurs acteurs, responsables et partenaires du monde sanitaire malien.   Une cérémonie présidée par le ministre de la santé, Ousmane Koné à l’Institut national de recherche en santé publique, en commune II. « La contribution de la téléphonie mobile dans la gestion des épidémies au niveau communautaire », est le thème retenu cette année. En fait, c’est en 1987 que les chefs d’Etat et de gouvernement des […]

    Read more →
  • Economie

    Fusion-absorption BMS-BHM : Les enjeux et les perspectives

    Rien ne semble s’opposer à la fusion de deux géants des établissements bancaires au Mali, à savoir la BMS et la BHM, tant les indicateurs de projection semblent donner des signaux  précis à cet effet. La BHM, étant au plus mal, semble bien partie pour être absorbée par la BMS. Cette dernière qui n’en est pas à sa première expérience tentera, une fois de plus, de réussir un meilleur ancrage dans ses financements et répondre présente à l’heure de la […]

    Read more →
  • Economie

    Filière avicole au Mali : Près de 25 milliards Fcfa, 42 millions de têtes de volailles, 15 000 tonnes d’œufs par an

    L’histoire semble se répéter : revoilà la grippe aviaire aux portes du Mali. Pour rappeler 2006, année au cours de laquelle cette maladie était apparue dans des pays voisins, notamment au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Niger et au Nigeria. Conséquence immédiate : une baisse drastique de l’élevage avicole commercial au Mali, à cause de la psychose.   Mais dès l’année suivante (2007) l’activité avicole a repris de plus bel avec un cheptel aviaire estimé en 2012 à plus […]

    Read more →
  • Crise malienne

    GOUVERNEMENT POST ACCORD DE PAIX : Le grand test !

    Après la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation, le Mali devra bientôt avoir un nouveau gouvernement. Le moins que l’on puisse dire c’est que la formation du nouvel attelage constituera un examen de passage pour le président de la République. En principe, le Mali aura bientôt un nouveau gouvernement. Il sera la suite logique de la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation par les mouvements armés du Nord. Le futur attelage gouvernemental devra non […]

    Read more →
  • Politique

    SOUMAILA CISSE HIER FACE A LA PRESSE : « Le peuple malien n’est plus la priorité d’IBK »

    Face à la presse le jeudi 30 juillet 2015, à la Maison de la presse, le député Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition politique du Mali, n’a pas porté de gant pour dénoncer les dérives du système IBK qui, selon lui, vilipende la démocratie, le Mali et les citoyens. Il dresse un tableau peu reluisant de l’action gouvernementale, marquée par une succession de scandales. A la conférence de presse du principal opposant du président IBK, hier à Bamako, les […]

    Read more →
  • Politique

    ATTRIBUTION DES LOGEMENTS SOCIAUX : Dramane Dembélé, en bouc émissaire

    Il « n’y » avait que 1 552 logements à attribuer. Il y a eu plus de 15 000 demandes, soit près de 10 postulants pour un toît. Du coup, ceux qui n’ont pas bénéficié des logements se trouvent frustrés. Cela peut être normal. Mais, ce qui ne l’est pas, c’est quand on veut prendre le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat en bouc émissaire. Il était prévisible qu’il y aurait des grincements de dents à la fin du processus d’attribution des logements. Le […]

    Read more →
facebook top comment likes boost