La brigade de recherches de la gendarmerie de Dédougou a saisi 899 peaux d’ânes séchées dans la nuit du 5 au 6 janvier 2017, a appris l’AIB au cours d’un point de presse.

abattoir-clandestin-viande-animaux-anes-cheval-chiens

En provenance de Djibasso, commune rurale de la province de la Kossi (Nouna), un camion frigorifique contenant des peaux d’ânes à destination de Ouagadougou a été saisi par les pandores suite à un renseignement, a expliqué Joseph Dakyo, commandant de la brigade de la gendarmerie de Dédougou.

C’est plus tard que le propriétaire de la cargaison, un commerçant de profession, sera identifié et interpelé pour des besoins d’enquête.

L’intéressé procédait par l’achat et à la collecte de ces peaux auprès des paysans au prix de 25 000 FCFA l’unité et louait un camion pour le transport.

Pour échapper aux différents contrôles, il se faisait délivrer par les services vétérinaires une fiche de salubrité en lieu et place du certificat d’origine et du laissez-passer zoo sanitaire exigés en la matière.

En rappel, suite à l’abattage massif des ânes, le gouvernement burkinabè dans le souci de protéger cette espèce, a pris un décret en 2016, portant règlementation de l’abattage et de l’exportation des asins, des camelins et de leurs produits au Burkina Faso.

 

Source: lefaso

MaliwebAfrique
La brigade de recherches de la gendarmerie de Dédougou a saisi 899 peaux d’ânes séchées dans la nuit du 5 au 6 janvier 2017, a appris l’AIB au cours d’un point de presse. En provenance de Djibasso, commune rurale de la province de la Kossi (Nouna), un camion frigorifique contenant...