Cent ans après la signature de l’Armistice, le président français Emmanuel Macron et son homologue Ibrahim Boubacar Keïta ont salué ce mardi à Reims la mémoire des 200 000 soldats africains ayant combattu dans l’armée française durant la Première Guerre mondiale.

Au delà de l’inauguration d’un monument dédié « aux héros de l’Armée noire » l’élite africaine estime que la France doit beaucoup investir dans le développement des pays africains afin de mieux récompenser les ayants droits des 30 000 soldats africains morts pour la France entre 1914 et 1918.

 

Source: studiotamani

MaliwebAfrique
Cent ans après la signature de l'Armistice, le président français Emmanuel Macron et son homologue Ibrahim Boubacar Keïta ont salué ce mardi à Reims la mémoire des 200 000 soldats africains ayant combattu dans l'armée française durant la Première Guerre mondiale. Au delà de l'inauguration d'un monument dédié « aux...