Accusations algériennes : Le Maroc dénonce la logique

18/08/2014 05:08

Au moment où les partenaires régionaux et internationaux soutiennent les efforts consentis par le Royaume du Maroc dans la lutte contre la drogue, l’Algérie accuse cet Etat d’avoir favorisé ce commerce avec les réseaux criminels et terroristes dans la région du Sahel. Une attitude que le Maroc a dénoncé et qui dénote d’un choix politique délibéré des autorités algériennes pour maintenir le statuquo qui ne sert malheureusement que les intérêts des trafiquants de drogue et autres.

 

 mohamed 6 abdel aziz bouteflikha maroc algerie

 

Le Royaume chérifien du Maroc, dans sa logique de lutter efficacement contre le terroriste et les trafiquants de drogue, vient de dénoncer la logique d’accusation systématique de l’Algérie à l’égard du Royaume au sujet de la lutte contre ce fléau. Dans sa lutte contre la drogue et le terroriste, le Maroc a reçu les félicitations des partenaires régionaux et internationaux. Au même moment, l’Algérie l’accuse d’avoir favorisé ce commerce. Une attitude qui dénote, selon un communiqué du Ministère marocain de l’intérieur, d’un choix politique délibéré des autorités algériennes pour maintenir le statuquo qui ne sert que les intérêts des trafiquants de drogue et les réseaux criminels, y compris les réseaux terroristes dans la région du Sahel.

 » Les responsables algériens continuent de polémiquer sur une question aussi importante qui concerne la santé et la sécurité des populations « , a souligné le Ministre marocain de l’intérieur, M. Mohamed Hassad, au cours d’une conférence de presse conjointement organisée à Rabat avec son homologue de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi et le ministre délégué à l’intérieur, M. Charki Drais.

Occasion pour le Ministre marocain d’inviter l’Algérie à s’inscrire ses actions dans une logique constructive pour lutter contre les crimes transfrontaliers, notamment le trafic de drogue.

 » Le Maroc, en tant qu’Etat responsable, restera serein et ouvert dans sa démarche « , a-t-il affirmé au cours de cette rencontre avec la presse.

Dans l’espoir que son appel sera entendu par les autorités algériennes, le Ministre marocain de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, a rappelé que son pays, le Maroc, a entrepris une démarche volontariste avec l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONDUC) afin de réduire progressivement la culture et le trafic du cannabis.

En effet, grâce aux efforts colossaux accomplis par le Royaume du Maroc, les superficies cultivées ont ainsi été réduites de 65%, passant de 134.000 ha à 47.000 ha, a-t-il soutenu. Avant de poursuivre, qu’à très court terme, l’objectif visé par le Maroc, qui a toujours traité cette question de la culture de cannabis avec transparence et détermination, est de réduire ces superficies à moins de 30.000 ha cultivables, dans la perspective de l’éradication totale.

Les efforts du Maroc sont aujourd’hui reconnus et salués au sein de la Communauté internationale et ont suscité même l’adhésion des pays voisins et euro-méditerranéen et favorisé aussi la construction du G4 (Maroc, Espagne, France et Portugal).

Cependant, le Ministre marocain de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, a regretté la logique d’accusation et de dénigrement systématique et incompréhensible à l’égard du Royaume du Maroc adoptée par l’Algérie alors même que ce pays voisin préside la sous-commission chargée de la lutte anti-drogue au sein de l’Union du Maghreb Arabe (UMA).

Pour lui, le gouvernement algérien, au lieu de réunir cette structure pour converger les efforts collectifs des pays de la région, n’a pros aucune initiative mais plutôt opté pour des campagnes de dénigrement.         A nos jours, a déploré M. Mohamed Hassad, il n’y a aucun contact, aucune communication et aucun échange entre les officiels marocains et algériens, tout en s’interrogeant sur les possibilités dans lesquelles deux pays qui ne regardent pas dans la même direction puissent mener une lutte commune et efficace contre des réseaux qui s’activent de part et d’autre des frontières.

Aussi, le Ministre marocain de l’Intérieur a salué l’exemplarité de la coopération qui lie son pays à l’Espagne et dont la réussite est reconnue et mérite d’être imitée.

Avant de terminer, le Ministre de l’intérieur du Royaume du Maroc, M. Mohamed Hassad, a rappelé que l’Algérie demeure, dans la région, le principal pourvoyeur des psychotropes dont l’impact est beaucoup plus dévastateur sur la santé et la sécurité des populations. Pour preuves, les services marocains avaient saisi plus de 143.000 comprimés psychotropes en début 2014. L’année dernière a été marquée par la saisie de plus de 450.000 comprimés. Ce qui amena d’ailleurs le Maroc à intensifier les contrôles afin d’endiguer le fléau venant de l’Algérie.

B.Koné

 

 

SOURCE: Le Malien  du   18 août 2014.

Comments are closed

Other News

  • Afrique

    Burundi: le mécontentement ne faiblit pas

    Au Burundi, troisième jour d’accrochages et d’opposition à la nouvelle candidature du président sortant, Pierre Nkurunziza, qui brigue un troisième mandat. La Radio publique africaine, la RAP, la principale radio privée du pays, a été fermée. Le mécontentement ne faiblit pas dans quatre quartiers de Bujumbura, la capitale, alors que le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, vient d’envoyer un émissaire sur place. C’est notamment le cas à Musaga, l’un des quartiers sud de Bujumbura. Ce mardi 28 avril au […]

    Read more →
  • Santé

    Amélioration de la santé de la mère et de l’enfant : L’USAID lance deux nouveaux projets d’un montant de 40 milliards de F CFA

    40 milliards de F CFA, c’est le montant que le gouvernement américain vient mettre à la disposition du Mali via l’USAID pour appuyer les stratégies visant à améliorer l’état de santé des populations.   Ces deux nouveaux programmes communément dénommés  » services de santé à grand impact et communication/promotion de la santé  » qui seront exécutés pendant 5 ans couvriront les districts  sanitaires de Kayes, Koulikoro, Sikasso et les six  communes du district de Bamako et le district sanitaire de […]

    Read more →
  • Afrique

    Violences au Burundi: vive inquiétude de la communauté internationale

    Des manifestations violemment réprimées par la police, des radios qui cessent d’émettre. Face aux tensions qui secouent le Burundi depuis la désignation ce week-end du président sortant, Pierre Nkurunziza, comme candidat à la présidentielle pour représenter le CNDD-FDD, la communauté internationale appelle au calme. Elle dénonce le non respect de l’accord d’Arusha qui mettait fin en 2000 à la guerre civile dans le pays.   Des manifestations violemment réprimées par la police, des radios qui cessent d’émettre. Face aux tensions […]

    Read more →
  • Afrique

    Plus de 5 000 Burundais ont fui au Rwanda en deux jours

    Des Burundais fuient leur pays, en proie à des violences depuis l’annonce samedi par le parti au pouvoir (CNDD-FDD) de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat. Cinq mille d’entre eux ont franchi la frontière avec le Rwanda au cours du week-end, selon l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR). « C’est un saut significatif », a indiqué une porte-parole du HCR, Ariane Rummery, lors d’un point de presse à Genève. Les réfugiés arrivant au Rwanda […]

    Read more →
  • Afrique

    BURUNDI: LE PRÉSIDENT NKURUNZIZA NE RECULERA PAS DEVANT LES MANIFESTANTS

    Le président du Burundi Pierre Nkurunziza ne reculera pas devant ceux qui tentent de le faire renoncer à briguer un troisième mandat, a affirmé mardi à l’AFP son conseiller en communication, en reprochant aux manifestants de refuser le processus démocratique. On ne recule pas, ça c’est hors de question, a déclaré à l’AFP Willy Nyamitwe. Les manifestants sont des gens qui ne voulaient tout simplement pas aller aux élections parce qu’ils ont peur des élections, a-t-il poursuivi. Le parti au […]

    Read more →
  • Société

    Coulisses : IBK/chérif M’Bouillé : C’est la rupture!

    Ces derniers mois furent très difficiles pour le Président Ibrahim Boubacar Keïta qui, en plus d’être boudé par l’écrasante majorité des chefs d’Etats de la sous-région, vient de perdre un grand allié intérieur. Celui-là même qui, au risque d’entacher sa réputation d’homme de Dieu, décidait de lui faciliter l’accession au pouvoir.   Se rappelle-t-on : à la veille des dernières élections présidentielles, le chérif de Nioro, M’bouillé Haïdara, après avoir fait plier la bande à Sanogo du pouvoir pour permettre à […]

    Read more →
  • Afrique

    Les corps de cinq journalistes retrouvés dans l’est de la Libye

    Les corps de cinq journalistes de la chaîne de télévision libyenne Barqa TV, portés disparus depuis août dernier dans l’est de la Libye, ont été retrouvés près de Benghazi. Ils avaient disparu dans l’est de la Lybie depuis août 2014. Les corps de cinq hommes, quatre Libyens et un Égyptien, ont été retrouvés à l’est de Benghazi, a précisé Faradj al-Barassi, l’un des chefs de l’armée libyenne dans l’est du pays. Selon l’armée, ces journalistes d’une chaîne de télévision libyenne, Barqa […]

    Read more →
  • Afrique

    Xénophobie en Afrique du Sud: Jacob Zuma interpelle les autres pays

    L’Afrique du Sud célébrait ce lundi 27 avril le Freedom Day qui marque l’anniversaire des premières élections démocratiques du pays. Lors de son traditionnel discours, le président Jacob Zuma a condamné les récentes attaques xénophobes dans le pays, mais il a aussi mis en cause la responsabilité des pays sources d’immigration illégale. Le gouvernement sud-africain prépare un rapport après la vague de violences xénophobes dans le pays. Le président Jacob Zuma a expliqué que ce document compilerait notamment les témoignages […]

    Read more →
facebook top comment likes boost