Accusations algériennes : Le Maroc dénonce la logique

18/08/2014 05:08

Au moment où les partenaires régionaux et internationaux soutiennent les efforts consentis par le Royaume du Maroc dans la lutte contre la drogue, l’Algérie accuse cet Etat d’avoir favorisé ce commerce avec les réseaux criminels et terroristes dans la région du Sahel. Une attitude que le Maroc a dénoncé et qui dénote d’un choix politique délibéré des autorités algériennes pour maintenir le statuquo qui ne sert malheureusement que les intérêts des trafiquants de drogue et autres.

 

 mohamed 6 abdel aziz bouteflikha maroc algerie

 

Le Royaume chérifien du Maroc, dans sa logique de lutter efficacement contre le terroriste et les trafiquants de drogue, vient de dénoncer la logique d’accusation systématique de l’Algérie à l’égard du Royaume au sujet de la lutte contre ce fléau. Dans sa lutte contre la drogue et le terroriste, le Maroc a reçu les félicitations des partenaires régionaux et internationaux. Au même moment, l’Algérie l’accuse d’avoir favorisé ce commerce. Une attitude qui dénote, selon un communiqué du Ministère marocain de l’intérieur, d’un choix politique délibéré des autorités algériennes pour maintenir le statuquo qui ne sert que les intérêts des trafiquants de drogue et les réseaux criminels, y compris les réseaux terroristes dans la région du Sahel.

 » Les responsables algériens continuent de polémiquer sur une question aussi importante qui concerne la santé et la sécurité des populations « , a souligné le Ministre marocain de l’intérieur, M. Mohamed Hassad, au cours d’une conférence de presse conjointement organisée à Rabat avec son homologue de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi et le ministre délégué à l’intérieur, M. Charki Drais.

Occasion pour le Ministre marocain d’inviter l’Algérie à s’inscrire ses actions dans une logique constructive pour lutter contre les crimes transfrontaliers, notamment le trafic de drogue.

 » Le Maroc, en tant qu’Etat responsable, restera serein et ouvert dans sa démarche « , a-t-il affirmé au cours de cette rencontre avec la presse.

Dans l’espoir que son appel sera entendu par les autorités algériennes, le Ministre marocain de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, a rappelé que son pays, le Maroc, a entrepris une démarche volontariste avec l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONDUC) afin de réduire progressivement la culture et le trafic du cannabis.

En effet, grâce aux efforts colossaux accomplis par le Royaume du Maroc, les superficies cultivées ont ainsi été réduites de 65%, passant de 134.000 ha à 47.000 ha, a-t-il soutenu. Avant de poursuivre, qu’à très court terme, l’objectif visé par le Maroc, qui a toujours traité cette question de la culture de cannabis avec transparence et détermination, est de réduire ces superficies à moins de 30.000 ha cultivables, dans la perspective de l’éradication totale.

Les efforts du Maroc sont aujourd’hui reconnus et salués au sein de la Communauté internationale et ont suscité même l’adhésion des pays voisins et euro-méditerranéen et favorisé aussi la construction du G4 (Maroc, Espagne, France et Portugal).

Cependant, le Ministre marocain de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, a regretté la logique d’accusation et de dénigrement systématique et incompréhensible à l’égard du Royaume du Maroc adoptée par l’Algérie alors même que ce pays voisin préside la sous-commission chargée de la lutte anti-drogue au sein de l’Union du Maghreb Arabe (UMA).

Pour lui, le gouvernement algérien, au lieu de réunir cette structure pour converger les efforts collectifs des pays de la région, n’a pros aucune initiative mais plutôt opté pour des campagnes de dénigrement.         A nos jours, a déploré M. Mohamed Hassad, il n’y a aucun contact, aucune communication et aucun échange entre les officiels marocains et algériens, tout en s’interrogeant sur les possibilités dans lesquelles deux pays qui ne regardent pas dans la même direction puissent mener une lutte commune et efficace contre des réseaux qui s’activent de part et d’autre des frontières.

Aussi, le Ministre marocain de l’Intérieur a salué l’exemplarité de la coopération qui lie son pays à l’Espagne et dont la réussite est reconnue et mérite d’être imitée.

Avant de terminer, le Ministre de l’intérieur du Royaume du Maroc, M. Mohamed Hassad, a rappelé que l’Algérie demeure, dans la région, le principal pourvoyeur des psychotropes dont l’impact est beaucoup plus dévastateur sur la santé et la sécurité des populations. Pour preuves, les services marocains avaient saisi plus de 143.000 comprimés psychotropes en début 2014. L’année dernière a été marquée par la saisie de plus de 450.000 comprimés. Ce qui amena d’ailleurs le Maroc à intensifier les contrôles afin d’endiguer le fléau venant de l’Algérie.

B.Koné

 

 

SOURCE: Le Malien  du   18 août 2014.

Comments are closed

Other News

  • Nord-Mali

    Face aux rebelles: IBK va-t-il (encore) céder ?

    La récente sortie médiatique d’un responsable de la rébellion, qui a affirmé sans ambages que l’accord prévoit l’entrée dans le gouvernement des membres des groupes armés de Kidal, suscite beaucoup de réactions à Bamako. Surtout que ledit responsable a ajouté expressément les éventuels postes qu’ils veulent obtenir. Il s’agit des ministères de la Défense, de la Sécurité et des Affaires étrangères. Le choix de ces départements est loin d’être fortuit. Ce sont des départements stratégiques. Alors des questions se posent : […]

    Read more →
  • Politique

    Face à Mariko : Sada perd son sang-froid

    Le ministre de la sécurité, Sada Samaké, a visiblement perdu son sang-froid face à l’honorable Oumar Mariko. Qui l’a interpellé sur des questions précises et pertinentes. Au lieu d’y répondre, Sada s’est lancé dans une diatribe contre l’élu de Kolondiéba.    Doit-on apprendre à Sada que le contrôle parlementaire est un droit constitutionnel qui participe à la bonne marche de la démocratie. On ne peut pas en vouloir à un élu qui fait son travail. Mais malgré son âge et […]

    Read more →
  • Politique

    Assemblée Nationale : Des applaudissements suscités !

    Le changement promis au peuple malien est sans doute une utopie. La preuve : les députés de la majorité présidentielle semblent décider à jouer au folklore au lieu de s’occuper des préoccupations des populations. Certains députés de la majorité ont pourri l’atmosphère et tué le débat par des applaudissements et grondements suscités. En effet, l’image présentée lors de l’interpellation des ministres Bocary Tréta et Sada Samaké, n’a rien à envier à un sketch de comédiens. Comme si interpeller un ministre (soit-il […]

    Read more →
  • maliweb Nord-Mali

    Nord du Mali : Jusqu’où la menace Iyad ?

    Iyad Ag Ghaly, parrain de la rébellion au nord du Mali, vient de revendiquer deux attaques, respectivement perpétrées à Nara et à Fakola (Sikasso). La réapparition de Iyad au devant de la scène, intervient après la signature de l’accord de paix entre le gouvernement malien et les rebelles de Kidal. Pourquoi le chef de la rébellion fait-il parler de lui maintenant ? Jusqu’où peut-il représenter une menace pour l’accord ? Une paix est-elle possible sans l’adhésion de cet homme ? Des questions se […]

    Read more →
  • Afrique

    Egypte : gare aux journalistes qui parlent des attentats terroristes !

    Les journalistes Egyptiens vont être bientôt encadrés dans leur couverture des attentats terroristes. Des mesures seront prises dans le cadre de la nouvelle loi antiterroriste qui devrait être promulgué par le président égyptien.   Suites à différents bilans annoncés lors de la série d’attaques perpétrée la semaine dernière dans le Sinaï, le président Abdel Fattah Al-Sissi, qui avait promis une législation plus dure après l’assassinat du procureur général le 29 juin, devrait bientôt promulguer une loi pour encadrer la couverture […]

    Read more →
  • Afrique

    Finance – Le Président Mahama du Ghana appelle à un soutien accru de la part d’Afreximbank

    Accra, le 03 Juillet 2015- John Mahama, Président du Ghana, a exhorté la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) à renforcer le soutien du financement du commerce dans le secteur industriel ghanéen, et plus précisément dans les domaines de l’agro-alimentaire et de l’industrie pharmaceutique. C’est lors d’une visite de courtoisie rendue par Dr. Benedict Oramah, Président désigné d’Afreximbank, que le Président Mahama a réitéré l’importance de ces secteurs dans le développement économique du pays. Il a également encouragé la Banque à intensifier […]

    Read more →
  • Afrique

    Burundi : les ex-putschistes menacent de renverser Pierre Nkurunziza

    Un Général se réclamant parmi les auteurs du putsch manqué du mois de mai dernier contre le pouvoir de Pierre Nkurunziza a déclaré sur une chaîne de télévison depuis le Kenya qu’où il se trouve il chasserai « par la force », le régime de Bujumbura.   Le 14 mai 2015, profitant de l’absence du Président Pierre Nkurunziza, qui se trouvait à Dar-Essalem-en Tanzanie lors d’un sommet sur le Burundi, un groupe de putschistes à leur tête, le Général Godefroid […]

    Read more →
  • Economie

    Affaire des engrais frelatés : Acte de sabotage contre le Parena !

    Le samedi dernier, le parti pour la renaissance africaine (PARENA), a organisé, au Cicb, une conférence débats consacrée à l’affaire des engrais frelatés. Une sulfureuse affaire qui défraie actuellement la chronique. Mais la rencontre s’est terminée en queue de poisson. Et pour cause : des paysans visiblement à la solde de Bakary Togola, président de l’APCAM, ont vivement pris à partie Tiébilé. Ainsi, ont-ils provoqué des incidents dans la salle pour empêcher le bon déroulement de la conférence. Un acte de […]

    Read more →
facebook top comment likes boost