Accusations algériennes : Le Maroc dénonce la logique

18/08/2014 05:08

Au moment où les partenaires régionaux et internationaux soutiennent les efforts consentis par le Royaume du Maroc dans la lutte contre la drogue, l’Algérie accuse cet Etat d’avoir favorisé ce commerce avec les réseaux criminels et terroristes dans la région du Sahel. Une attitude que le Maroc a dénoncé et qui dénote d’un choix politique délibéré des autorités algériennes pour maintenir le statuquo qui ne sert malheureusement que les intérêts des trafiquants de drogue et autres.

 

 mohamed 6 abdel aziz bouteflikha maroc algerie

 

Le Royaume chérifien du Maroc, dans sa logique de lutter efficacement contre le terroriste et les trafiquants de drogue, vient de dénoncer la logique d’accusation systématique de l’Algérie à l’égard du Royaume au sujet de la lutte contre ce fléau. Dans sa lutte contre la drogue et le terroriste, le Maroc a reçu les félicitations des partenaires régionaux et internationaux. Au même moment, l’Algérie l’accuse d’avoir favorisé ce commerce. Une attitude qui dénote, selon un communiqué du Ministère marocain de l’intérieur, d’un choix politique délibéré des autorités algériennes pour maintenir le statuquo qui ne sert que les intérêts des trafiquants de drogue et les réseaux criminels, y compris les réseaux terroristes dans la région du Sahel.

 » Les responsables algériens continuent de polémiquer sur une question aussi importante qui concerne la santé et la sécurité des populations « , a souligné le Ministre marocain de l’intérieur, M. Mohamed Hassad, au cours d’une conférence de presse conjointement organisée à Rabat avec son homologue de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi et le ministre délégué à l’intérieur, M. Charki Drais.

Occasion pour le Ministre marocain d’inviter l’Algérie à s’inscrire ses actions dans une logique constructive pour lutter contre les crimes transfrontaliers, notamment le trafic de drogue.

 » Le Maroc, en tant qu’Etat responsable, restera serein et ouvert dans sa démarche « , a-t-il affirmé au cours de cette rencontre avec la presse.

Dans l’espoir que son appel sera entendu par les autorités algériennes, le Ministre marocain de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, a rappelé que son pays, le Maroc, a entrepris une démarche volontariste avec l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONDUC) afin de réduire progressivement la culture et le trafic du cannabis.

En effet, grâce aux efforts colossaux accomplis par le Royaume du Maroc, les superficies cultivées ont ainsi été réduites de 65%, passant de 134.000 ha à 47.000 ha, a-t-il soutenu. Avant de poursuivre, qu’à très court terme, l’objectif visé par le Maroc, qui a toujours traité cette question de la culture de cannabis avec transparence et détermination, est de réduire ces superficies à moins de 30.000 ha cultivables, dans la perspective de l’éradication totale.

Les efforts du Maroc sont aujourd’hui reconnus et salués au sein de la Communauté internationale et ont suscité même l’adhésion des pays voisins et euro-méditerranéen et favorisé aussi la construction du G4 (Maroc, Espagne, France et Portugal).

Cependant, le Ministre marocain de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, a regretté la logique d’accusation et de dénigrement systématique et incompréhensible à l’égard du Royaume du Maroc adoptée par l’Algérie alors même que ce pays voisin préside la sous-commission chargée de la lutte anti-drogue au sein de l’Union du Maghreb Arabe (UMA).

Pour lui, le gouvernement algérien, au lieu de réunir cette structure pour converger les efforts collectifs des pays de la région, n’a pros aucune initiative mais plutôt opté pour des campagnes de dénigrement.         A nos jours, a déploré M. Mohamed Hassad, il n’y a aucun contact, aucune communication et aucun échange entre les officiels marocains et algériens, tout en s’interrogeant sur les possibilités dans lesquelles deux pays qui ne regardent pas dans la même direction puissent mener une lutte commune et efficace contre des réseaux qui s’activent de part et d’autre des frontières.

Aussi, le Ministre marocain de l’Intérieur a salué l’exemplarité de la coopération qui lie son pays à l’Espagne et dont la réussite est reconnue et mérite d’être imitée.

Avant de terminer, le Ministre de l’intérieur du Royaume du Maroc, M. Mohamed Hassad, a rappelé que l’Algérie demeure, dans la région, le principal pourvoyeur des psychotropes dont l’impact est beaucoup plus dévastateur sur la santé et la sécurité des populations. Pour preuves, les services marocains avaient saisi plus de 143.000 comprimés psychotropes en début 2014. L’année dernière a été marquée par la saisie de plus de 450.000 comprimés. Ce qui amena d’ailleurs le Maroc à intensifier les contrôles afin d’endiguer le fléau venant de l’Algérie.

B.Koné

 

 

SOURCE: Le Malien  du   18 août 2014.

Comments are closed

Other News

  • Politique

    2ème Congrès ordinaire des partis libéraux : Le PCR plaide pour un Mali fort de ses institutions et de son armée !

    La grande salle du centre internationale des conférences de Bamako a abrité les 18 et 19 octobre derniers, le deuxième congrès ordinaire et le Forum Libéral du Parti Citoyen pour le Renouveau(PCR), dont le thème portait sur « La réforme des institutions du parlement dans le jeu des institutions au Mali ». La cérémonie était placée sous le patronage du président dudit parti M. Ousmane Ben Fana Traoré, en présence des membres du Réseau libéral Africain et de la fondation […]

    Read more →
  • Divers

    Centrafrique: au moins 30 morts dans une attaque de groupes armés dans le centre

    Au moins 30 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines d’autres blessées mardi et mercredi dans l’attaque d’un village de la région de (centre) par des individus armés, a indiqué jeudi une source à la Minusca, la mission de l’ONU en Centrafrique. “Un groupe d’individus armés assimilés aux Peuls et ex-Séléka par les habitants ont attaqué la localité de Yamalé, vers Bakala, faisant au moins 30 morts et plusieurs dizaines de blessés. Les agresseurs ont incendié et pillé des maisons […]

    Read more →
  • Afrique

    Nigeria: 5 morts dans l’explosion d’une bombe dans une gare routière

    Cinq personnes ont été tuées et douze blessées par l’explosion d’une bombe dans une gare routière dans le nord du Nigeria mercredi soir, a annoncé la police confirmant des témoignages d’habitants. Vers 20H45 GMT mercredi, « il y a eu une explosion » dans une gare routière située près de la ville d’Azare, a déclaré un porte-parole de la police, Mohammed Haruna. « Cinq personnes gravement brûlées et méconnaissables sont mortes, tandis que douze autres ont été blessées », a-t-il ajouté. L’explosion s’est produite […]

    Read more →
  • Environnement

    Marché de Sogoniko : Un léger progrès dans la gestion des ordures

    Dans notre parution du mercredi 17 Septembre dernier, nous vous avons fait part de la situation qui dégénérait autour de l’évacuation des ordures du marché de Sogoniko. Pour rappel, le marché ne disposait pas de dépotoir approprié. Par conséquent, les gens déversaient leurs ordures derrière le central téléphonique de la Sotelma. Faute d’évacuation, la Sotelma a manifesté son mécontentement en interdisant le dépôt d’ordures. Révoltés, les marchands ont refusé le paiement des taxes communautaires. Informée de la situation, la Mairie […]

    Read more →
  • Santé

    Ebola: l’épidémie approche les 10.000 cas en Afrique de l’Ouest

    Le bilan de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest approche les 10.000 cas pour près de 4.900 morts, en plein renforcement des dispositifs de précaution et de la mobilisation internationale. Faute de perspective d’endiguement rapide au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, les trois pays frappés de plein fouet, malgré des avancées dans la recherche d’un vaccin, le virus exacerbait les tensions entre population et autorités, dégénérant en émeute mortelle dans l’est de la Sierra Leone, région en quarantaine […]

    Read more →
  • Corruption

    Affaire de l’avion et du contrat d’armement : L’ombre de l’ami Tomi

    L’audition de l’ancien ministre de la Défense Soumeylou Boubèye Maïga, au début du mois d’octobre, par les enquêteurs de la brigade financière de Nanterre, est-elle révélatrice de l’implication de Michel Tomi dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel et du contrat d’armement ? De toute évidence, la police française est presque certaine que Michel Tomi n’est pas totalement étranger aux scandales financiers qui éclaboussent ce moment la République.   Soumeylou Boubèye Maïga a été entendu par les enquêteurs de la brigade […]

    Read more →
  • Crise malienne

    Lutte contre les armes légères au Mali : Le Plan d’Action 2014-2018 présenté aux partenaires

    Pour la gestion de la problématique des armes légères et de petit calibre, la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes légères du Mali (CNLPAL) a organisé le 13 octobre 2014, une table ronde autour du Plan d’Action 2014-2018 du Mali. Cette cérémonie était présidée par le secrétaire général de la présidence de la République, en présence des représentants du secrétaire général de l’Onu, de la Commission de la Cédéao, Cheacka Aboudou Touré et de la Présidente de la CNLPAL, la […]

    Read more →
  • Corruption

    Affaire Boeing 737 et contrats d’armement militaire : Le procureur général prés la Cour d’appel de Bamako se saisit du dossier

    Le procureur général de la cour d’appel de Bamako, Daniel Tessougué a ouvert une enquête sur le dossier très sulfureux de l’achat de l’avion et des matériels militaires, ce processus va donc suivre celle ouverte par la cours suprême, suivi de l’enquête du bureau du vérificateur général, tout a commencé par un  débat très houleux a l’Assemblée nationale  L’affaire avion présidentiel et matériel militaire restera a jamais marquée dans l’histoire récente du Mali, après des débats houleux sur le sujet a […]

    Read more →