6,8 milliards de rands, soit environ 461 millions $, c’est l’enveloppe que les entreprises manufacturières se sont engagées à injecter dans le sous-secteur textile et vêtements en Afrique du Sud, sur les 5 prochaines années.

L’annonce a été faite en marge de la South African Investment Conference qui s’est déroulée du 5 au 7 novembre dernier à Sandton à Johannesburg.

Ce montant devrait permettre de renforcer un secteur aux abois en raison des importations à bas prix provenant, non seulement de Chine, mais aussi d’autres pays de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC).

En dehors de cet engagement des industriels, il faut noter que les détaillants de vêtements ont également fait la promesse de porter leurs achats d’articles locaux de 44 % actuellement à 65 % d’ici 2030.

Pour rappel, le sous-secteur textile dispose désormais d’un Plan directeur qui devrait créer à terme 120 000 emplois additionnels dans la chaîne de valeur.

L’industrie textile emploie actuellement 95 000 personnes.

Espoir Olodo

MaliwebAfrique
6,8 milliards de rands, soit environ 461 millions $, c’est l’enveloppe que les entreprises manufacturières se sont engagées à injecter dans le sous-secteur textile et vêtements en Afrique du Sud, sur les 5 prochaines années. L’annonce a été faite en marge de la South African Investment Conference qui s’est déroulée du...