Nullement impressionné par les mots durs de Emmanuel Macron à son encontre, Guillaume Soro n’a pas mis du temps pour répondre au président français. Soro est sans équivoque: il va continuer à combattre Ouattara quelque soit le lieu où il se retrouve en Europe ” un espace de liberté” dit-il.

La stabilité de la Côte d’Ivoire ne réside pas dans le maintien d’un monarque au pouvoir. Le seul antidote à l’instabilité demeure la démocratie donc le respect de la constitution ivoirienne. Personne ne m’obligera à admettre que Ouattara est dans son droit de violer la constitution”, a déclaré Soro, après avoir lu les propos de Macron qu’il dit pourtant ne pas vouloir commenter.

A Macron qui a dit qu’il n’est plus le bienvenu en France, Guillaume Soro répond que “L’Europe demeure un espace de liberté variable. Je continuerai à m’opposer au viol de la constitution de mon pays de toutes mes forces”.

Pour Soro donc, le combat contre le 3e mandat de Ouattara ne peut souffrir d’une sorte d’Epée de Damoclès qu’on ferait planer sur sa tête pour l’empêcher de dénoncer. “La présidence à vie en Afrique je m’y opposerai toujours. Je ne renoncerai jamais à ma liberté de parole. Que cela soit entendu”, a-t-il prévenu.

Traité de déstabilisateur par Emmanuel Macron, Soro a tenu à lui indiquer qui est le réel déstabilisateur de la Côte d’Ivoire. “Le déstabilisateur, c’est celui qui met les leaders politiques en prison. Qui fait décapiter un jeune ivoirien pour imposer la loi du canon et des milices”, a-t-il fait savoir, en déplorant le fait que Macron n’a pas eu “un mot pour les plus de 100 morts en Côte d’Ivoire”“Ce sont des nègres. Bravo!”, a conclu Soro dans sa tirade.

 

Source: afrikmag

MaliwebAfrique
Nullement impressionné par les mots durs de Emmanuel Macron à son encontre, Guillaume Soro n’a pas mis du temps pour répondre au président français. Soro est sans équivoque: il va continuer à combattre Ouattara quelque soit le lieu où il se retrouve en Europe ” un espace de liberté”...