Un gendarme a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour abus d’autorité envers la mère d’Ousmane Sonko, l’un des cinq candidats à l’élection présidentielle du 24 février prochain.

Il lui est reproché d’avoir fait une incursion au domicile de la mère de l’opposant, dans un quartier de Ziguinchor (sud), pour récupérer des fiches de parrainage appartenant au parti de M. Sonko, explique l’Agence de presse sénégalaise.

La mère d’Ousmane Sonko et quelques membres de la famille s’étant opposés à la volonté du gendarme. Il s’en est suivi une polémique. Les faits se sont déroulés au mois de septembre dernier.

“Le juge a déclaré le gendarme coupable de l’infraction d’abus d’autorité parce que c’est un agent militaire qui a posé un acte de droit civil”, a expliqué à BBC Afrique l’avocat de la partie civile, Djiby Diagne.

L’agent de maintien de l’ordre a comparu devant le tribunal de grande instance de Ziguinchor, où réside la mère de l’opposant.

Les militants du parti d’Ousmane Sonko et la mère de ce dernier ont réclamé le franc symbolique, autrement dit, ils ont renoncé à tout dédommagement, estimant que leur objectif a été atteint.

“Il s’agissait de faire voir à la justice la violation de la loi par le prévenu. (…) Nous sommes très satisfaits. J’avais la conviction que j’allais le faire condamner”, ajoute Me Diagne.

Un impressionnant dispositif sécuritaire était déployé aux alentours du tribunal où s’étaient réunis de nombreux militants du parti d’Ousmane Sonko pour assister au procès.

BBC

MaliwebAfriqueInsolite
Un gendarme a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour abus d'autorité envers la mère d'Ousmane Sonko, l'un des cinq candidats à l'élection présidentielle du 24 février prochain. Il lui est reproché d'avoir fait une incursion au domicile de la mère de l'opposant, dans un quartier de...