Au début du mois, cinq Etats du Sahel ont manifesté leur volonté de renforcer les forces anti-djihadistes. Le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Mauritanie et le Tchad ont proposé de doubler les effectifs de leurs forces conjointes.

donald-trump-president-usa-etat-unies

Leur objectif est d’être opérationnel avant la fin de l’année. La diplomatie française au sein de l’ONU soutient cette résolution et essaie de convaincre les autres Etats membres ainsi que le Conseil de Sécurité de donner leur accord. Cependant, les Etats-Unis semblent très réticents. Quelles peuvent être les raisons de leur objection ? – Good Morning Business, du vendredi 16 juin 2017, sur BFM Business.

BFMTV

MaliwebAfriqueDiplomatieInternational
Au début du mois, cinq Etats du Sahel ont manifesté leur volonté de renforcer les forces anti-djihadistes. Le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Mauritanie et le Tchad ont proposé de doubler les effectifs de leurs forces conjointes. Leur objectif est d'être opérationnel avant la fin de l'année. La...