Deux agents du centre de santé de la Commune d’Adja-Ouèrè sont en garde à vue depuis le lundi 28 Mars dernier au commissariat de l’arrondissement de Tatonnoukon. Il leur est reproché d’avoir détourné du fonds Covid destiné à la sensibilisation des populations dans le cadre de l’opération de vaccination accélérée contre la pandémie.

Pour mauvaise gestion des fonds Covid19, deux agents de santé de la Commune d’Adja-Ouèrè sont privés depuis le lundi dernier de leur liberté. Interpellés, ils sont gardés à vue au commissariat de l’arrondissement de Tatonnoukon dans le département du plateau.

Selon les informations, ces agents de santé sont soupçonnés d’avoir détourné les fonds mis à leur disposition pour le compte des crieurs publics sollicités pour des opérations de sensibilisation des populations dans le cadre de la campagne accélérée de vaccination initiée par le gouvernement pour améliorer la couverture vaccinale.

L’interpellation de ces deux agents fait suite à une plainte. L’enquête ouverte à la suite de cette plainte a conduit à l’interpellation de ces deux agents de santé. Depuis le 28 Mars dernier, ils sont maintenus en garde à vue.

 

Source: beninwebtv

MaliwebAfriqueInsoliteInsolite mali
Deux agents du centre de santé de la Commune d’Adja-Ouèrè sont en garde à vue depuis le lundi 28 Mars dernier au commissariat de l’arrondissement de Tatonnoukon. Il leur est reproché d’avoir détourné du fonds Covid destiné à la sensibilisation des populations dans le cadre de l’opération de vaccination...