Le chanteur et homme politique ougandais Bobi Wine a échappé à une arrestation de la police, samedi soir, à Kampala.

Bobi Wine devait offrir un spectacle à 80 kilomètres de la capitale ougandaise lorsqu’une unité de la police a pris d’assaut l’hôtel où il logeait.

Plusieurs membres de son groupe ont été interpellés.

Bobi Wine a été “contraint de prendre la fuite et de se cacher”, tandis que plusieurs de ses proches ont été arrêtés et battus, selon son avocat.

 

Dans un message sur son compte Twitter, samedi soir, le chanteur a expliqué que la police avait bouclé le quartier où se trouve l’hôtel dans lequel son groupe de musiciens et lui-même se reposaient avant le début d’un concert.

“La police me cherche partout. Ils ont même bloqué la plupart des routes à ma recherche ! (…) Cette injustice doit cesser et nous devons y mettre fin par nous-mêmes”, a-t-il écrit sur Twitter.

Lire aussi:Bobi Wine emprisonné à Kampala

L’avocat de la star qualifie cette tentative d’arrestation d'”acte honteux de répression politique” visant à “violer les droits de Bobi Wine”.

Depuis qu’il s’est affirmé en 2017 comme un opposant au président Yoweri Museveni, les autorités ont plusieurs fois empêché Bobi Wine, âgé de 36 ans, de se produire en public.

BBC

MaliwebAfriqueInsolite
Le chanteur et homme politique ougandais Bobi Wine a échappé à une arrestation de la police, samedi soir, à Kampala. Bobi Wine devait offrir un spectacle à 80 kilomètres de la capitale ougandaise lorsqu'une unité de la police a pris d'assaut l'hôtel où il logeait. Plusieurs membres de son groupe ont...