Au total, 12 détenus se sont échappés d’une cellule de police de la capitale ghanéenne après avoir versé de la bouillie chaude sur le visage d’un policier de service à l’époque, ont rapporté lundi les médias locaux.

Selon les rapports, la violente effraction de la cellule de Zenu-Atadeka dans la municipalité de Kpone-Katamanso dimanche a laissé le policier en service avec des contusions. Les détenus ont attaqué le policier lorsqu’il a ouvert les portes en fer de la cellule pour placer un autre suspect en garde à vue.

Les suspects faisaient l’objet d’une enquête pour divers actes criminels, y compris le vol qualifié. Ibrahim Adams, l’un des suspects, a été de nouveau arrêté dans sa cachette dans la capitale, et il y a une chasse à l’homme pour les 11 autres.

Une effraction similaire a eu lieu en janvier 2018 lorsque des hommes armés ont abattu et tué un policier en service au poste de police de Kwabenya dans la capitale, facilitant l’évasion de suspects en garde à vue

Source: intellivoire

MaliwebAfriqueInsolite
Au total, 12 détenus se sont échappés d’une cellule de police de la capitale ghanéenne après avoir versé de la bouillie chaude sur le visage d’un policier de service à l’époque, ont rapporté lundi les médias locaux. Selon les rapports, la violente effraction de la cellule de Zenu-Atadeka dans la...