Ni tresses, ni lissage, ni coiffures compliquées : depuis la dernière rentrée scolaire au Burundi toutes les filles sont logées à la même enseigne.

Les cheveux courts sont obligatoires dans tous les établissements. Des dépenses de soins capillaires en moins, se félicitent les uns ; une atteinte aux libertés, rétorquent les autres. Franck Nziza du blog Yaga Burundi est avec nous dans La vie ici.

RFI
MaliwebAfrique
Ni tresses, ni lissage, ni coiffures compliquées : depuis la dernière rentrée scolaire au Burundi toutes les filles sont logées à la même enseigne. Les cheveux courts sont obligatoires dans tous les établissements. Des dépenses de soins capillaires en moins, se félicitent les uns ; une atteinte aux libertés, rétorquent les autres....