Le candidat Alassane Ouattara a raillé ses opposants, notamment Bédié et Affi N’guessan qui selon ses dires n’auraient pas les moyens de battre campagne. D’où leur refus de participer à la présidentielle.

Les revendications de l’opposition semblent être le cadet des soucis d’ Alassane Ouattara. Le Chef de l’État a trouvé même le moyen de moquer les motifs de la suspension de la participation de Bédié et Affi au processus électoral.

Avant son deuxième meeting de campagne à Man dans l’ouest ivoirien, il s’est moqué de Bédié et Affi qui à l’en croire n’ont pas les moyens de battre campagne.

” Nous sommes quatre candidats mais il y a deux qui hésitent encore. Ils hésitent mais on verra ce qu’il va se passer. On me dit que c’est parce qu’ils n’ont pas d’argent pour faire la campagne. Ils ne sont pas un grand parti comme le RHDP. Bon on va demander au ministre des finances de leur donner crédit ”, s’est amusé Alassane Ouattara.

Une déclaration qui n’est pas prête d’enchanter les principaux concernés qui ont réitéré leurs griefs à la mission de diplomatie préventive de la CEDEAO. Celle-ci séjourne en Côte d’Ivoire depuis le 18 octobre pour tenter de désamorcer la crise préélectorale.

Afrikmag

MaliwebAfrique
Le candidat Alassane Ouattara a raillé ses opposants, notamment Bédié et Affi N’guessan qui selon ses dires n’auraient pas les moyens de battre campagne. D’où leur refus de participer à la présidentielle. Les revendications de l’opposition semblent être le cadet des soucis d’ Alassane Ouattara. Le Chef de l’État a...