Dans sa « Note mensuelle de conjoncture économique dans les pays de l’Uemoa à fin juillet 2019 », la Bceao est revenue sur les taux d’intérêt débiteurs. Elle relève que l’analyse des conditions de banque à fin juillet 2019 fait apparaitre une baisse de 8,1 points de base (pdb) du taux débiteur moyen, hors taxes et charges, qui est ressorti à 6,73% après 6,81% en juin 2019.

 

«Suivant la nature du débiteur, les taux d’intérêt ont baissé au niveau des concours accordés aux entreprises individuelles (-79,9 pdb, à 6,92%), à l’Etat et organismes assimilés (-76,2 pdb, à 6,00%), aux personnels des banques (-72,2 pdb, à 1,53%), aux coopératives et groupements villageois (-69,4 pdb, à 9,05%), aux assurances et caisses de retraites (-23,6 pdb, à 7,53%) et aux entreprises privées du secteur productif (-6,3 pdb, à 6,38%).

En revanche, le coût du crédit a augmenté pour les avances aux particuliers (+93,0 pdb, à 8,07%) et aux sociétés d’Etat et établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) (+17,7 pdb, à 5,75%) », ajoute la Bceao. Les taux débiteurs sont ressortis stables au niveau de la clientèle financière, à 7,26%.

L’analyse suivant l’objet du crédit indique une baisse des taux débiteurs relatifs aux crédits à l’exportation (-52,9 pdb, à 6,27%), à la trésorerie (-24,8 pdb, à 6,16%) et à l’équipement (-9,7 pdb, à 7,58%). La hausse enregistrée au niveau des crédits de consommation (+125,9 pdb, à 8,46%) et d’habitation (+102,0 pdb, à 7,62%) a amoindri le profil baissier des taux débiteurs au cours de la période sous revue.

Selon l’institution, les baisses de taux ont été observées dans trois pays de l’Union, à savoir : Burkina (-34,6 pdb, à 7,10%), Guinée-Bissau (-19,6 pdb, à 9,14%) et Côte d’Ivoire (-18,0 pdb, à 6,44%). Les accroissements enregistrés au Togo (+45,4 pdb, à 8,14%) et au Sénégal (+2,6 pdb, à 5,92%) ont tempéré le profil baissier des taux débiteurs des banques de l’Union.

Quant au taux moyen de rémunération des dépôts de la clientèle, il est ressorti stable à 5,44%. Le repli des coûts des dépôts localisé en Guinée-Bissau (-247,1 pdb, à 3,25%), en Côte d’Ivoire (-30,1 pdb, à 4,81%) et au Burkina (15,1 pdb, à 5,86%) a été compensé par les hausses notées au Sénégal (+58,9 pdb, à 5,75%) et au Togo (+21,9 pdb, à 5,68%). Les taux créditeurs sont stables au Bénin (5,30%), au Mali (5,25%) et au Niger (5,88%).

Adou FAYE

Lejecom

MaliwebAfrique
Dans sa « Note mensuelle de conjoncture économique dans les pays de l’Uemoa à fin juillet 2019 », la Bceao est revenue sur les taux d’intérêt débiteurs. Elle relève que l'analyse des conditions de banque à fin juillet 2019 fait apparaitre une baisse de 8,1 points de base (pdb)...