Vendredi 13 avril 2018, les Nations Unies accompagnées par l’Union européenne ont organisé la conférence des donateurs à Genève en absence des autorités congolaises. Celles-ci nient l’urgence de la crise de leur pays. Cette conférence doit mobiliser près de 1,5 milliard de dollars pour les Congolais.

La conférence des donateurs qui a eu lieu à Genève le vendredi dernier avait pour objectif spécifique de trouver un cadre pour venir en aide à la population congolaise. Aux dires des Nations unies, près de 13 millions de Congolais seraient dans un besoin humanitaire. À ce titre, il y a une urgence d’agir.

Cette conférence qui se veut un cadre de mobilisation d’une certaine somme, environ 1,5 milliard de dollars, est contestée par les autorités du Congo Kinshasa. Selon celles-ci, la crise congolaise n’a pas atteint un degré désespérant comme le laissent entendre les Nations-Unis. À ce titre, elles ont refusé de prendre part à ladite rencontre du vendredi.

Il convient quand même de reconnaitre que même si le Congo ne connait pas la pure crise humanitaire au monde, il se classerait quand même deuxième après la Syrie. Des déplacements massifs de population sont observés. Ceux-ci fuient les massacres perpétrés à leur égard. Les camps qui constituent leurs abris dans leur lieu d’accueil ne sont pas dotés des conditions appropriées pour accueillir des hommes. Alors, ces déplacés souffrent de tous les problèmes imaginables et inimaginables. Au cours des déplacements, certains ont perdu leur enfant, beaucoup arrivent affamés, des maladies s’abattent sur eux, ils souffrent de crise d’eau, etc.

En plus, il convient de noter la crise politique qui déchire le pays. Joseph Kabila a terminé son mandat depuis décembre 2016, mais refuse de quitter le pouvoir malgré toutes les décisions conclues auxquelles il devra respecter. Cette situation a causé des massacres innombrables.

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

MaliwebAfrique
Vendredi 13 avril 2018, les Nations Unies accompagnées par l’Union européenne ont organisé la conférence des donateurs à Genève en absence des autorités congolaises. Celles-ci nient l’urgence de la crise de leur pays. Cette conférence doit mobiliser près de 1,5 milliard de dollars pour les Congolais. La conférence des donateurs...