– Tchadiennes, Tchadiens ;
– Mes chers compatriotes

Depuis quelques mois, la planète tout entière fait face à une grave crise sanitaire. De nouveaux cas de contaminations par le coronavirus sont enregistrés tous les jours dans les quatre coins du monde.

Le Tchad jusqu’alors épargné, grâce aux mesures prises en amont, a enregistré à cette date, trois cas d’infection au Covid-19.

Je sais que cette maladie dont la propagation est rapide nous inquiète tous. Comme vous le savez, le coronavirus est une maladie dangereuse qui provoque une crise respiratoire aiguë pouvant entrainer une mort certaine si elle n’est pas correctement traitée.

C’est pourquoi, nous devons tous, faire preuve de sérieux et de responsabilité pour une maitrise rapide et efficace de ce fléau.

Dans cette dynamique de mobilisation pour la prévention et la riposte, le Comité de Veille et de Sécurité Sanitaire travaille d’arrache-pied et en synergie avec les équipes médicales sur le terrain et les partenaires.

Un plan de contingence et de lutte contre le coronavirus à hauteur de 15 milliards de FCFA a été élaboré grâce à l’appui technique de nos partenaires. Il sera financé par nos ressources propres et la contribution de la solidarité internationale. A cet effet, j’ai mis en place un Fonds spécial pour la lutte contre le coronavirus.

Comme vous le savez déjà, un certain nombre de mesures nécessaires comme la fermeture des frontières terrestres et la suspension des liaisons aériennes à l’exception des cargos ont été prises pour prévenir l’incursion du covid19 dans notre pays.

Après le premier cas avéré, nous avons décidé de la fermeture de tous les établissements scolaires et universitaires publics et privés, des lieux de cultes, des bars, des restaurants et de tous les endroits susceptibles de réunir un bon nombre de personnes et favoriser la propagation du virus.

Si les circonstances l’exigent, nous serons amenés à prendre d’autres mesures plus rigoureuses tendant au confinement total.

Mes chers compatriotes,

Je sais qu’en plus de l’incertitude sanitaire qui nous hante, nous faisons face à une autre situation tout aussi troublante. Il s’agit des impacts économiques et financiers qui pourraient modifier le cours de notre vie quotidienne.

Nombre d’opérateurs économiques, patrons de restaurants et tenanciers de bars et d’autres commerces subissent des dommages incalculables suite à l’arrêt conjoncturel de leurs activités.

Je voudrais, cependant, déplorer le comportement de certains commerçants véreux qui se livrent à une pratique inadmissible en augmentant illégalement les prix des denrées alimentaires de base.
J’instruis fermement les services compétents à l’effet de traquer et de traduire en justice tous les commerçants mus par l’appât du gain facile.
Les opérations de surveillance de prix doivent s’intensifier sur toute l’étendue du territoire national pour mettre fin à cette pratique qui n’honore pas le secteur privé.
Mes chers compatriotes,

Tout en ayant une attention soutenue aux répercussions économiques de la pandémie, le Gouvernement est fortement préoccupé par la fermeture des établissements d’enseignement.

Nous mesurons pleinement les effets d’une plus ou moins longue période d’inactivités sur le calendrier scolaire et la consolidation des apprentissages.

C’est pourquoi, les ministères concernés sont instruis à l’effet de réfléchir et de proposer un scénario réaliste et adapté pour permettre à nos enfants d’achever leur année académique dans de bonnes conditions lorsque la situation sera rétablie.

Tchadiennes, Tchadiens ;

Fidèles à leur serment et à leur vocation, les médecins, infirmiers, ambulanciers et secouristes de la Croix Rouge du Tchad, bref tout le corps médical, s’investissent au quotidien en vue d’assurer la sécurité sanitaire de tous.
Je salue ce sacrifice éminemment patriotique qui mérite la reconnaissance de la nation tout entière. Nous devons tous, à cet égard, être à la hauteur de l’engagement de l’ensemble de nos dignes acteurs de la santé en appliquant les différentes mesures préconisées.
J’insiste sur les règles usuelles d’hygiène à savoir le lavage des mains qui est un geste simple mais extrêmement précieux pour la prévention de la maladie.
De même, nous devons éviter de se serrer les mains en nous saluant et d’exposer nos frères et sœurs à nos éternuements. Il faut toujours maintenir une certaine distance de sécurité dans nos échanges interpersonnels.
Chacun de nous doit être un rempart face à ce virus. Et il s’agit, à l’évidence, d’un impératif absolu qui en appelle à une responsabilité individuelle et collective.
Je déplore, à ce sujet, l’insouciance caractérisée et l’incivisme manifeste dont font preuve actuellement certaines personnes.
Nous devons tous nous impliquer fortement dans la vulgarisation des messages de sensibilisation pour le changement de comportements tant attendu.
Je vous invite vivement à traduire les messages de protection et de prévention dans nos différentes langues nationales pour atteindre un large public.
Cette approche de sensibilisation et de communication est extrêmement importante dans la phase actuelle de la lutte mais elle doit se faire en toute responsabilité.
Nous notons hélas que les réseaux sociaux, au lieu de diffuser des informations de bonne source, authentiques et vérifiées, s’adonnent à la désinformation et à la manipulation, semant ainsi le doute, la panique et la psychose.
Je mets en garde tous ceux qui se livrent à cette pratique criminelle.
Tchadiennes, Tchadiens ;
Mes chers compatriotes
Face à l’adversité, nous devons être vigilants, disciplinés, solidaires et unis.
Je suis convaincu que le peuple tchadien qui a traversé tant d’épreuves saura sans nul doute se montrer fort, face à la pandémie.
Que Dieu bénisse le Tchad.
Vive la République.

Je vous remercie.

 

Présidence de la République du Tchad

MaliwebAfrique
- Tchadiennes, Tchadiens ; - Mes chers compatriotes Depuis quelques mois, la planète tout entière fait face à une grave crise sanitaire. De nouveaux cas de contaminations par le coronavirus sont enregistrés tous les jours dans les quatre coins du monde. Le Tchad jusqu’alors épargné, grâce aux mesures prises en amont, a...