Le ministre béninois de la Communication et porte-parole du gouvernement s’est exprimé sur la polémique du moment qui concerne de probables essais de vaccins sur les populations africaines en cette période de Coronavirus.

Sans équivoque, le ministre Alain Orounla a tranché sur la question, qui pourtant fait polémique dans le monde entier. Dans une vidéo tirée d’une interview sur LCI, un chercheur de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale a évoqué l’éventualité de faire des essais cliniques d’un probable vaccin contre le coronavirus en Afrique.

 

Interrogé sur la question, le ministre béninois est allé droit au but et a fait la part des choses. Selon lui, il est bien heureux, en ces temps où une solution contre le Coronavirus fait d’énormes dégâts, qu’il y ait possibilité de vaccin. Cependant, Orounla certifie et signe : le président patrice Talon ne permettra pas que « nos compatriotes servent de cobayes pour un vaccin aux résultats aléatoires ». Il va sans dire que les autorités béninoises donnent le ton de ce que pourrait être la position des dirigeants africains face à la polémique.

MaliwebAfriqueSanté
Le ministre béninois de la Communication et porte-parole du gouvernement s’est exprimé sur la polémique du moment qui concerne de probables essais de vaccins sur les populations africaines en cette période de Coronavirus. Sans équivoque, le ministre Alain Orounla a tranché sur la question, qui pourtant fait polémique dans le...