L’ex-première dame ne sera pas candidate pour les élections législatives de mars 2021 en Côte d’Ivoire. Pour elle, les conditions d’une élection juste et transparente ne sont pas réunies. Se rangeant en la matière sur la position de GPS de Guillaume Soro.

D’un côté, il y a ceux qui disent, telle que la situation se présente, on ne doit pas aller aux élections. Je leur donne raison. Moi-même, je ne vais pas aux élections (…), s’est justifiée Simone Gbagbo, donnant ainsi sa position officielle sur le sujet, au sein du Front Populaire Ivoirien proche de Gbagbo.

Simone Gbagbo a expliqué ce que mettent en avant ceux qui estiment qu’il faut aller aux élections législatives. “De l’autre côté, ceux qui disent au bout de tout ce qu’on a vécu, il y a un minimum qui doit être assuré. Allons aux élections pour prendre le peu. A ceux-là, je leur donne raison… Je comprends leur raisonnement…”

“Mais j’ai fait un choix, chacun fait son choix en fonction de ses analyses, ses espoirs, ses objectifs, mais il faut le faire de façon sereine”, a terminé Simone Gbagbo. Les élections législatives n’ont pas fini de disloquer ce qu’il reste de cohésion au sein de l’opposition.

Source : Afrikmag

MaliwebAfrique
L’ex-première dame ne sera pas candidate pour les élections législatives de mars 2021 en Côte d’Ivoire. Pour elle, les conditions d’une élection juste et transparente ne sont pas réunies. Se rangeant en la matière sur la position de GPS de Guillaume Soro. “D’un côté, il y a ceux qui disent,...