Des tirs nourris se sont fait entendre dans la nuit de vendredi à samedi 15 Juillet à divers endroits de la capitale économique Abidjan et Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire

Mutinerie cote ivoire soldat revolte colere armee militaire greve bouake

Les tirs ont débuté aux environs de 2 heures du matin dans les zones d’Abobo N’Dotré, Cocody Angré, 8ème tranche palmeraie. Des tirs ont également rétenti dans le quartier des affaires au Plateau.

Les différentes forces de police ont été déployés dans la ville et patrouillent pour garantir la sécurité des populations

Serait-ce à nouveau un mouvement d’humeur de soldats mutins ?

Selon plusieurs riverains, ces tirs ont été perpétrés par des individus armés de kalachnikovs qui s’en prenaient aux personnes notamment aux policiers, arrachant des véhicules et des téléphones portables de certains agents de la police.

Un véhicule 4×4 du Commissariat de police du 32è arrondissement ainsi qu’un véhicule ‘’Canter’’ de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) ont été arrachés par ces individus armés et habillés en treillis militaires.

D’autres sources expliquent qu’il s’agit des ‘’2600 soldats et démobilisés qui ont participé aux combats pendant la crise postélectorale de 2011 à Abidjan’’. Ils réclameraient des primes à l’instar des ‘’8400’’ soldats qui ont manifesté en janvier, puis en mai dernier.

Quand au Chef de l’état il se rend ce matin à Monrovia  (Libéria)

MaliwebAfrique
Des tirs nourris se sont fait entendre dans la nuit de vendredi à samedi 15 Juillet à divers endroits de la capitale économique Abidjan et Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire Les tirs ont débuté aux environs de 2 heures du matin dans les zones d’Abobo N’Dotré, Cocody...