A l’issue de la séance inaugurale du Parlement de la Troisième République, Guillaume Kigbafori Soro, candidat à sa propre succession, a été réélu président de l’Assemblée nationale ivoirienne pour un second mandat qui durera exceptionnellement quatre ans.

guillaume-kigbafori-soro-president-assemblee-nationale-ivorienne-parlement

C’est par un score sans appel que les députés de l’Assemblée nationale ont reconduit Guillaume Soro à la tête de l’institution. Sur 252 votants, le député de Ferkessédougou a obtenu 230 voix soit 95,04% du suffrage exprimé. Face à lui, Evariste Méambly, député de Facobly, élu sous la bannière indépendante n’a obtenu que 12 voix.

Pour Pascal Affi N’Guessan, président du FPI (Front populaire ivoirien), cette élection n’est pas une surprise dans un hémicycle largement dominé par le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir. « C’est conforme à la configuration actuelle du Parlement dominé majoritairement par la coalition au pouvoir, le RHDP. Cela ne nous empêche pas nous, en tant que parti d’opposition, d’être là et d’apporter notre voix, notre contribution au débat démocratique », explique-t-il.

Si le RDR (Rassemblement des républicains) et le PDCI-RDA (Parti démocratique de Côte d’Ivoire au sein du Rassemblement démocratique africain) ont fait campagne ensemble lors des législatives au sein de la coalition du RHDP, cela ne sera pas forcément le cas dans la constitution des groupes parlementaires. « Malgré le fait que nous ayons voté RHDP, il y aura un groupe parlementaire PDCI et un groupe parlementaire RDR, précise Maurice Kakou Guikahué, député PDCI. Chaque parti politique à l’Assemblée nationale va garder son identité et sur les grandes questions, les deux groupes fusionnent pour aller ensemble d’une même voix. »

Lors de son discours, Guillaume Soro a rappelé l’importance de renforcer l’unité au sein du Parlement au-delà des clivages politiques. Il a également annoncé son ambition de s’atteler à donner corps à une institution ouverte aux citoyens.

Source  : RFI

MaliwebAfrique
A l'issue de la séance inaugurale du Parlement de la Troisième République, Guillaume Kigbafori Soro, candidat à sa propre succession, a été réélu président de l'Assemblée nationale ivoirienne pour un second mandat qui durera exceptionnellement quatre ans. C'est par un score sans appel que les députés de l'Assemblée nationale ont reconduit...