La procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda a demandé l’annulation de la décision d’acquittement prise par la chambre préliminaire, voulant ainsi le retour de l’ex chef d’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé en prison.

La procureure Fatou Bensouda a déposé, le mardi 15 octobre 2019, son mémoire motivant sa décision de faire appel de l’acquittement du Président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé, selon plusieurs sources à la CPI. Elle a déposé un document du 129 pages relatif à acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé.

Elle a justifié sa décision par des vices de procédure qui ont émaillé le procès. Lundi 16 septembre, Fatou Bensouda avait fait l’appel de l’acquittement prononcé le 15 janvier en faveur de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, et de l’ancien chef des Jeunes patriotes, Charles Blé Goudé.

Madame Bensouda a demandé l’annulation de la décision et la relance du procès, dénonçant des vices de procédure et reprochant aux juges d’avoir trop sévèrement évalué les preuves déposées lors des trois ans de procès.

Deux des trois juges avaient dénoncé « l’extrême faiblesse » du dossier de l’accusation, reprochant à la procureure d’avoir déformé la réalité de la crise ivoirienne pour mieux servir sa thèse.

La défense des accusés a jusqu’au 16 décembre pour y répondre. Récemment, l’avocat de Gbagbo, Me Emmanuel Altit a exigé la libération immédiate et sans condition de son client

 

Source: afrikmag

MaliwebAfriqueJustice
La procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda a demandé l’annulation de la décision d’acquittement prise par la chambre préliminaire, voulant ainsi le retour de l’ex chef d’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé en prison. La procureure Fatou Bensouda a déposé, le...