DJ Arafat, 33 ans de vie, un symbole, une histoire, un artiste dans l’âme que le monde du Coupé décalé, la Côte d’Ivoire, l’Afrique et les fans à travers le monde ont perdu le 12 août 2019. Dans un accident de circulation, la violence de l’impact a coûté la vie à celui que l’on appelait affectueusement le Yôrôbô.

 

Pas que, car, autant il enchaînait les succès, autant la liste des surnoms de Huon Ange Didier prenait du volume, l’on retiendra certainement DJ Arafat, le Yôrôbô, et tout récemment le Daïshinkan. Mais avant, il se faisait appeler le Yôrôbô 5 500 volts, l’Apache 8 500 volts, Sao Tao, Yôrôbô 10 500 volts, le Yôrôbô 12 500 volts, Commandant Koné Zabra, commandant Koné Baracuda, Commandant Koro hé Koro hé, Commandant Por Favor, le Tueur de taureaux, le Commandant 2 fois Koraman, le 2 fois koraman, Sao Tao le dictateur, le Termistocle, César (Ave), Beerus Saba…

 

Au nom d’Arafat, du Buzz et du Talent…

 

Connu sur la toile comme le magicien du buzz qui captive toujours à chaque sortie médiatique une foule d’internautes, DJ Arafat a par dessus tout gagné le cœur de ceux qui le suivent depuis le premier single « Hommage à Jonathan » en 2004, lui aussi décédé suite à un accident de moto. Mais cette « œuvre discographique » comme le dirait l’homme à la langue serpentine J. Rémy Ngono, en s’inscrivant au rang de l’un de ses plus beaux succès, lui a ouvert les marches du succès. De titre en titre, il va gravir au fur et à mesure les marches du succès. Une success story version coupé décalé qui enchaîne les concepts et tout en faisant danser ses fans ou sa “Chine” comme il aimait à les désigner.

 

Les gens diront ce qu’ils ont toujours pensé de lui, Roi du coupé décalé, artiste controversé, mais il y a des choses que l’on retiendra de DJ Arafat: sa passion pour la musique et sa capacité à créer, à innover. Fan de DJ Arafat ou pas, il s’est fait son audience, et il était aimé et apprécié comme l’artiste de la jeunesse, de son époque. Peu importe ce que l’on pouvait dire de lui, il avançait fixant droit son objectif qui n’était autre que faire danser le maximum de personnes au rythme de son pays: le coupé décalé. C’est ce qui explique d’ailleurs aujourd’hui sa côte de popularité à travers le monde. Sa mort a fait le tour des tabloïds et mobilisé les médias d’Afrique et d’ailleurs. Nominé aux Afrimma 2019 (du 25 au 27 octobre) dans la catégorie meilleur artiste francophone, il a appelé ses fans à voter pour lui un jour avant la nouvelle de sa mort sur sa page facebook officielle le 11 août 2019 à 20h30.

L’on reconnaîtra au moins qu’il a imprégné de son esprit le coupé décalé en le remodelant selon son inspiration. Ses titres ont une identité particulière, ils se distinguent avec une certaine vitesse qu’il a bien voulu injecter au Coupé décalé. Un rythme très dansant, enivrant et énergétique.

 

Né le 26 janvier 1986, l’artiste ivoirien quitte très tôt les bancs de l’école pour se réaliser à travers sa passion: la musique. Il passe par de nombreux périples, mais à force de persévérance, il se fait un nom dans le milieu du showbiz ivoirien et africain. Des distinctions il en a eu, même si le consensus sur les messages de ses chansons était relativement trouvé, il a réussi avec le rythme à coloniser avec le coupé décalé d’autres peuples.

 

Au niveau national il a eu plus d’un prix mais l’on retiendra le Coupé Décalé Awards. Il a été reconnu en tant que meilleur artiste sous-régional au Kundé et au Kora entre autres. Meilleur artiste du continent au Kora Music Awards, il a par la suite été reconnu comme meilleur artiste francophone par MTV et comme artiste influent par Forbes Afrique. Nominé aux Afrimma 2019 qui se tiendront du 25 au 27 octobre, dans la catégorie meilleur artiste francophone, DJ Arafat qui a appelé ses fans à voter pour lui ne saura jamais la suite qui lui aurait été réservée. Le Yôrôbô a déposé le micro et les paupières de ses yeux se sont fermées, emportant avec lui le secret de son succès, de son coupé décalé avec un style donc lui seul a su percer le mystère.

Journal du mali

MaliwebAfriquePeople
DJ Arafat, 33 ans de vie, un symbole, une histoire, un artiste dans l’âme que le monde du Coupé décalé, la Côte d’Ivoire, l’Afrique et les fans à travers le monde ont perdu le 12 août 2019. Dans un accident de circulation, la violence de l’impact a coûté la...