Les petites phrases meurtrières à l’endroit des Africains  sont –elles devenues une tradition  à l’Elysée ? Après les présidents Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron actuel locateur de l’Elysée vient de rappeler aux Africains les raisons de leur sous développement chronique.

Emmanuel Macron chef etat president france

Selon lui, la démographie galopante de l’Afrique constitue le frein de son développement. Pour ceux d’entre  les Africains qui voyaient en Emmanuel Macron, la rupture d’avec les anciennes pratiques de l’Hexagone vis-à-vis du continent, c’est le moment pour eux de revoir leur copie car il vient de perpétuer la tradition des phrases assassines. Pour paraphraser un proverbe Bambara, les prémisses d’une nuit paisible commencent dans le crépuscule.

C’est dommage que le président Macron, comme ses prédécesseurs aient choisi de mettre en avant la démographie galopante comme entrave au développement du continent à la place des vraies causes. En Afrique, il y a une forte croyance qui dit que Dieu pourvoit à la nourriture de chaque bouche qu’il crée.

Dans la réalité, aussi nombreux qu’ils soient en Afrique, Dieu a gratifié les africains d’une nature généreuse capable de subvenir amplement à leurs besoins. Cela est un fait avéré et reconnu par tous y compris le président Emmanuel Macron. L’Afrique, en plus d’être un réservoir de matières premières possède une quantité importante de terre cultivable  et autant en eau souterraine selon les estimations sur la base d’études menées par les Européens. C’est dire donc que les entraves au développement du continent se trouvent ailleurs. L’homme étant le premier facteur du développement, la croissance démographique ne peut qu’être bénéfique. Les vraies entraves au développement du continent se trouvent plutôt dans la politique économique  imposée par l’occident à travers la FMI, la Banque Mondiale, la coopération bilatérale, l’aide au développement et la panoplie de traités et conventions qui constituent de nos jours de vraies  camisoles de force enfilées au continent pour mieux le soulager de ses richesses. Quand il y’a débat sur le sous développement du continent, la France doit faire profil bas ne serait-ce qu’à cause du poids du franc CFA qui saigne à blanc les économies des pays Francophone d’Afrique, sans compter les autres pièges et manœuvres. Aujourd’hui, toutes les raisons évoquées ou mises en avant pour justifier le sous développement de l’Afrique ne sont que des diversions venant de ceux qui vivent royalement des richesses du continent noir. Il est plus simple de trouver des justificatifs que de renoncer au pillage  et à la prise en otage des peuples d’un continent. L’occident en général, la France en particulier a mis un coup d’arrêt à l’évolution du continent d’abord à travers la colonisation que lui avait reconnu en Algérie lors de son passage sauf s’il s’en est trompé et ensuite par la multiplication des outils visant à maintenir sa domination.

La situation de sous-développement du continent africain n’est que le reflet de la réussite d’un système d’exploitation mise en place depuis fort longtemps et peaufiné au fil des années. Quand on profite des richesses de l’autre, la modestie est une vertu qui doit prévaloir  au moment des commentaires !

Bouba Sankaré

MaliwebAfrique
Les petites phrases meurtrières à l’endroit des Africains  sont –elles devenues une tradition  à l’Elysée ? Après les présidents Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron actuel locateur de l’Elysée vient de rappeler aux Africains les raisons de leur sous développement chronique. Selon lui, la démographie galopante de l’Afrique constitue le...