La Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui appelle Yahya Jammeh à quitter le pouvoir depuis sa défaite à l’élection présidentielle en décembre, a annoncé ce lundi l’envoi d’une nouvelle mission à Banjul. Ses émissaires se rendront mercredi dans la capitale gambienne.

yahya-jammeh-president-gambien

C’est à l’issue d’une réunion sur la crise post-électorale gambienne, lundi 9 janvier, à Abuja que le chef de la diplomatie nigériane Geoffrey Onyeama a annoncé l’envoi d’une nouvelle délégation de la Cedeao dans la capitale Gambienne.

Les émissaires – le président nigérian Muhammadu Buhari, la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et l’ex-chef de l’État ghanéen John Dramani Mahama – se rendront ainsi à Banjul mercredi 11 janvier. Les mêmes qui, le 13 décembre dernier, avaient échoué à convaincre Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, de céder sa place à la tête du pays à l’expiration de son mandat, le 19 janvier.

Selon Geoffrey Onyeama, ils vont « discuter avec le président Jammeh de l’impératif de respecter la Constitution ». Transition pacifique, intervention militaire en cas de blocage : « toutes les options sont sur la table », a expliqué le ministre nigérian des Affaires étrangères.

Source: Jeune Afrique

MaliwebAfrique
La Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui appelle Yahya Jammeh à quitter le pouvoir depuis sa défaite à l’élection présidentielle en décembre, a annoncé ce lundi l’envoi d’une nouvelle mission à Banjul. Ses émissaires se rendront mercredi dans la capitale gambienne. C’est à l’issue d’une réunion sur la...