Majoritaire depuis plus d’une décennie, le RPG-Arc-en-Ciel va-t-il survivre à la chute de son champion ?

Lorsque, vers 11 heures le 5 septembre, Alpha Condé se retrouve aux mains des militaires putschistes, espère-t-il encore que le cours des évènements va pouvoir s’inverser ? Compte-t-il sur ses proches du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG-Arc-en-Ciel), auxquels il a donné les rênes de ce parti qu’il avait créé quand il était encore en exil à Paris ?

Service minimum

Las, au lieu d’un appel à la mobilisation pour défendre son chef, c’est le silence qui prévaut au sein de la formation. Contacté par Jeune Afrique, Lansana Komara, le secrétaire administratif du RPG, déclare certes que le parti « condamne toute forme de prise du pouvoir par la force », mais il faut attendre plus de 24 heures pour qu’un communiqué soit publié. Et son contenu fait jaser : le RPG-Arc-en-Ciel prend « acte du coup » et appelle au rétablissement d’« un ordre constitutionnel normal ». À aucun moment, il ne mentionne le retour du président Alpha Condé au pouvoir. Il appelle simplement à « préserver l’intégrité physique et morale du président Alpha Condé et à procéder à sa libération rapide et sans conditions ». Service minimum.

Source: Jeune Afrique

MaliwebAfrique
Majoritaire depuis plus d’une décennie, le RPG-Arc-en-Ciel va-t-il survivre à la chute de son champion ? Lorsque, vers 11 heures le 5 septembre, Alpha Condé se retrouve aux mains des militaires putschistes, espère-t-il encore que le cours des évènements va pouvoir s’inverser ? Compte-t-il sur ses proches du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG-Arc-en-Ciel),...