Le lundi 8 octobre 2018, la police kényane a arrêté une femme kényane dans la ville d’Eldoret. La raison : elle est présumée être coupable d’homicide volontaire sur son mari, avant de le couper en petits morceaux.

Le week-end dernier, la police de l’Eldoret située au nord-ouest de Kenya, a déclaré avoir fait la découverte d’un sac contenant un corps humain dépecé en menus morceaux. Conformément aux informations découlant des voisins, il s’agirait du corps du jeune Geoffrey Matchesa, âgé de 35 ans, non moins vendeur de journaux. Le corps trouvé dans le sac était en train d’être transporté via une moto au moment où les voisins ont surgi.

A entendre des témoignages, la femme du défunt, appelée Melisa, âgée de 29 ans, aurait participé volontairement au meurtre de son époux pour des raisons de querelles auxquelles les deux époux s’adonnaient au quotidien ces dernières années. Se prononçant sur la question devant la presse locale, le neveu du défunt, Owen Andove, confie : « Je vis avec mon oncle depuis 2007. Sa femme a souvent menacé de le tuer. Elle avait récemment annoncé que le défunt mourrait avant janvier 2019 ». Quant au responsable de la police en charge de conduire l’opération, il déclare : « Nous avons appris que le défunt et son épouse avaient des querelles, mais n’avons pas encore déterminé le motif du meurtre et l’endroit où le corps a été emmené ».

Aussi, convient-il de savoir que la prévalence des violences axées sur le genre était de 38% pour les femmes et de 20,9% pour les hommes par le passé. Contrairement à celle des derniers temps qui prévoit 37,7% pour les femmes et 48,6% pour les hommes, estime l’étude menée par l’institution kényane chargée des documentations de crimes en 2014.

En attendant de tirer au clair cette affaire de meurtre suspectée d’être commis avec préméditation ou guet-apens par Melisa et/ou ses complices, les populations victimes d’actes pareils comptent sur l’aboutissement de ce dossier à l’aide des indices mis à la disposition des limiers kényans.

Mamadou Diarra, stagiaire

Source: Le Pays

MaliwebAfrique
Le lundi 8 octobre 2018, la police kényane a arrêté une femme kényane dans la ville d’Eldoret. La raison : elle est présumée être coupable d’homicide volontaire sur son mari, avant de le couper en petits morceaux. Le week-end dernier, la police de l’Eldoret située au nord-ouest de Kenya, a déclaré...