Jeudi 5 décembre, à 11 heures, un hommage a été rendu aux soixante mille blessés et vingt-cinq mille morts français, en Afrique du Nord, de 1952 à 1962, ainsi qu’aux soldats français tombés en 2019 en Opérations externes, dont treize, le 25 novembre dernier au Mali, devant la stèle de l’AFN, en présence des familles et sympathisants.

Le protocole de cérémonie a été organisé par Guy Marchal. Celui-ci a fait lecture d’un texte écrit par le capitaine Clément Frison-Roche, mort au Mali, et s’intitulant Pour que vive la France, qui part son questionnement et ses dernières strophes prémonitoires, ont ému l’assistance.

S’en est suivi le dépôt de gerbe, par Gérard Péroni, président des anciens combattants et de Thierry Agnel, premier adjoint, au pied de la stèle du souvenir, accompagné d’une sonnerie aux morts, une minute de silence, pour finir sur le chant de La Marseillaise, repris en chœur par l’assistance.

Cérémonie qui s’est achevée dans le hall de la mairie par le verre de l’amitié, offert par la municipalité.

MaliwebAfrique
Jeudi 5 décembre, à 11 heures, un hommage a été rendu aux soixante mille blessés et vingt-cinq mille morts français, en Afrique du Nord, de 1952 à 1962, ainsi qu’aux soldats français tombés en 2019 en Opérations externes, dont treize, le 25 novembre dernier au Mali, devant la stèle...