Une femme de 25 ans a été arrêtée mardi pour avoir prétendument demandé à son époux de la payer avant d’allaiter leur enfant.

Faith Nyokabi a abandonné son bébé de 4 mois au domicile conjugal à Kiganjo Estate, au Kenya, il y a plus d’une semaine et refuse de rentrer. Elle réclame 100 000 Ksh en espèces de son mari, Charles Kiiri, âgé de 36 ans, avant de regagner la maison.

Selon Kiiri, un ouvrier occasionnel, il a été informé le 1er août 2018 que sa femme s’en était allée laissant leur bébé dans la maison. Il se serait précipité chez lui et aurait trouvé le bébé sous les soins de voisins qui lui ont dit que le bébé avait été abandonné immédiatement après son départ pour le travail.

Kiiri explique également qu’il avait prié sa femme de rentrer chez elle pour allaiter le bébé mais ”elle lui a dit que sa mère l’avait emmenée dans un hôpital local où on lui avait injecté un médicament pour assécher le lait.”

Nyokabi aurait également dit à son mari qu’elle allait bien mais qu’elle abandonnait l’enfant et qu’elle ne reviendrait pas à moins de recevoir son argent pour ses éfforts d’allaitement.

Ne sachant plus quoi faire, le mari frustré a signalé l’affaire aux bureaux des enfants de Thika et a été transféré aux bureaux des enfants de Murang’a. Kiiri a déclaré que le problème principal entre lui et sa femme était dû à sa belle-mère, qu’il accusait de faire de fréquentes demandes financières.

La femme a été arrêtée dans la ville de Thika et, selon le responsable des enfants de Thika, Lina Mwangi, elle sera accusée de négligence envers son enfant et de déni de protection et de soins contraires à la loi sur les enfants.

Mwangi a conseillé au père de chercher une personne temporaire pour s’occuper de l’enfant sous sa surveillance pendant que le tribunal s’occupe de l’affaire.

 

Source: afrikmag

MaliwebAfriqueFaits divers
Une femme de 25 ans a été arrêtée mardi pour avoir prétendument demandé à son époux de la payer avant d’allaiter leur enfant. Faith Nyokabi a abandonné son bébé de 4 mois au domicile conjugal à Kiganjo Estate, au Kenya, il y a plus d’une semaine et refuse de rentrer....