Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a déclaré que la pandémie de coronavirus avait révélé les faiblesses de l’Afrique et exacerbé les fragilités de son état d’économie extravertie.

 

S’exprimant mardi lors de la 37ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine, Mahamat a déclaré que la pandémie de Covid-19 avait révélé l’incapacité des industries africaines à produire des biens et des services cruciaux pour sauver des vies, telle que la production de médicaments, de kits de test, de masques, combinaisons à usage unique ou multiple, respirateurs, lits de soins intensifs.

La plupart de ces éléments essentiels, a-t-il noté, ont été reçus sous forme de dons ou importés, signalant une dépendance accrue avec ses effets d’entraînement sur les sorties de devises.

« Cette crise sanitaire est donc l’occasion d’une réorientation réfléchie et résolue de nos capacités de fabrication en donnant la priorité à la substitution des importations, à l’heure où nous nous préparons à opérationnaliser la zone de libre-échange continentale africaine », a-t-il indiqué.

La réunion ministérielle de deux jours a longuement débattu des progrès et de l’intensification des actions visant la paix, la sécurité, le développement et l’intégration, telles qu’elles sont énoncées dans l’Agenda 2063 de l’Afrique.

La présidente du Conseil exécutif de l’Union africaine, le Dr Naledi Pandor, a pour sa part déclaré que les pays africains avaient fait d’énormes progrès pour contenir la propagation de l’infection à coronavirus

Naledi Pandor, par ailleurs ministre sud-africain des Relations internationales et de la coopération a déclaré que le continent sous la pandémie de Covid-19 doit continuer à prendre des mesures audacieuses et décisives dans la lutte contre la pandémie, dans une approche collective et coordonnée.

« Les gains que nous avons obtenus jusqu’à présent dans la mise en œuvre réussie de la stratégie continentale conjointe de l’UA devraient nous galvaniser en tant que continent pour continuer à mettre en commun nos ressources jusqu’à ce que le fléau soit vaincu et au-delà », a déclaré la ministre.

Elle a en outre fait observer que les conflits en cours en Afrique demeurent une grave source de préoccupation pour le continent.

Elle a ajouté qu’avec les autres menaces connexes telles que les changements climatiques, le cycle de sécheresses, les niveaux extrêmes de pauvreté et l’augmentation du chômage, qui continuent d’entraver le développement du continent, doivent être traitées avec l’urgence et la vigueur qu’elles méritent, y compris l’allocation de ressources adéquates et fiables pour financer les activités de l’Union.

Agence de Presse Africaine

MaliwebAfrique
Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a déclaré que la pandémie de coronavirus avait révélé les faiblesses de l’Afrique et exacerbé les fragilités de son état d’économie extravertie.   S'exprimant mardi lors de la 37ème session ordinaire du Conseil exécutif de l'Union africaine, Mahamat a déclaré que...