La Cour Pénale Internationale a autorisé jeudi qu’une enquête soit ouverte sur de possibles crimes contre l’humanité au Burundi.

fatou bensouda cpi procureur cour penale internationale

Accord des juges de la Cpi pour l’ouverture de l’enquête

Le jeudi 09 novembre, le tribunal de la CPI dans un communiqué officiel annonçait que la Cour ouvrira une enquête sur des crimes commis au Burundi ou par des ressortissants burundais à l’extérieur de leur pays depuis le 26 avril 2015 et ce, jusqu’au 26 octobre 2017. L’accord des juges de l’institution avait été recueilli pour l’ouverture de cette enquête, qui concerne des crimes contre l’humanité.

Déjà au cours de l’année 2016, en Octobre, la procureure de la CPI, Fatou Bensouda avait lancé un examen préliminaire sur des meurtres, tortures et viols susceptibles de constituer des crimes de guerre au Burundi.

 

 Climat dans le pays

Cette enquête intervient dans un pays plongé dans des violences et une grave crise depuis l’annonce en 2015 du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat. La situation qui en a découlé a profondément plongé le pays dans le chaos. En effet, au moins 1 200 personnes ont trouvé la mort, ensuite on a assisté à la détention illégale de milliers de personnes et la torture de milliers, des centaines de disparitions ainsi que le déplacement de plus de 400 000 personnes entre avril 2015 et mai 2017, d’après les estimations de la CPI.

 

Source: afrikmag

MaliwebAfrique
La Cour Pénale Internationale a autorisé jeudi qu’une enquête soit ouverte sur de possibles crimes contre l’humanité au Burundi. Accord des juges de la Cpi pour l’ouverture de l’enquête Le jeudi 09 novembre, le tribunal de la CPI dans un communiqué officiel annonçait que la Cour ouvrira une enquête sur des...