La force conjointe du G5 Sahel, qui réunit le Burkina-Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad a changé de tête. Le général mauritanien Hanena Ould Sidi a été remplacé par le chef d’état-major adjoint de l’armée de terre du Niger, le Général de brigade Oumarou Namata Gazama.

 

Choisi par le président nigérien, Mahamadou Issoufou, le promu est décrit comme un fin connaisseur de la zone. Le Général Oumarou Namata Gazama a longtemps été en poste à Diffa dans le nord du Niger, région qui subit les affres des attaques djihadistes.

En succédant à son frère d’arme de la Mauritanie, le Général de brigade Oumarou Namata Gazama sait déjà la taille du travail qui l’attend. En cause, le G5 Sahel rencontre beaucoup de difficultés pour s’opérationnaliser. Depuis plusieurs mois, son poste de commandement (PCIAT) à Bamako est l’objet de vives manifestations de contestation de la part de la population civile.

Il y a lieu de rappeler que le Général mauritanien avait pris la tête de cette force il y a un an en remplacement du Général Didier Dacko qui a été nommé ambassadeur du Mali en Chine.

MD

Source: l’Indépendant

MaliwebAfriqueCoopérationPolitique
La force conjointe du G5 Sahel, qui réunit le Burkina-Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad a changé de tête. Le général mauritanien Hanena Ould Sidi a été remplacé par le chef d’état-major adjoint de l’armée de terre du Niger, le Général de brigade Oumarou Namata...