L’Algérie et la Mauritanie ont signé un accord historique pour l’ouverture d’un poste frontalier, qui serait le premier entre les deux pays depuis leurs indépendances rapporte l’agence officielle mauritanienne d’information (AMI).
operation barkhane serval armee francaise soldat militaire patrouille nord mali azawad kidal mnla cma frontiere algerie adrar iforas coline tessalit terroriste islamiste

Lors d’une visite officielle à Nouakchotte, le ministre mauritanien de l’Intérieur Ahmedou Ould Abdallah et son homologue algérien Noureddine Bedoui ont signé un accord historique officialisant l’ouverture d’une zone de passage sur la frontière commune entre l’Algérie et la mauritanie.

Depuis plusieurs décennies, les frontières entre la Mauritanie et l’Algérie sont devenues une terre de prédilection pour le trafic transfrontalier d’armes, de drogues, de cigarettes et de migrants, ainsi que pour des activités terroristes.

M. Bedoui a déclaré que l’Algérie est « confiante que cette traversée servira les intérêts mutuels des deux pays dans divers domaines, le transit des personnes et des biens, et sera une forteresse de sécurité contre le terrorisme, la criminalité et d’autres menaces sécuritaires. La création d’un poste frontalier permettra des retombées financières pour les deux pays en termes d’échanges commerciaux

La date officielle de l’ouverture de ce point de passage n’a pas encore été précisée. Côté mauritanien il se se situera à Cheggatt, dans l’extrême nord-est du pays. La frontière algéro-mauritanienne représente environ 450 kilomètres de long.Le responsable mauritanien a estimé que la traversée faciliterait la coopération en matière de sécurité dans la lutte contre l’immigration clandestine et la criminalité transnationale organisée.

Les deux pays collaborent, depuis plus d’une décennie, à un projet de construction de routes entre Tindouf en Algérie et Choum en Mauritanie, deux localités proches du Sahara occidental, sujet de conflit récurent entre l’Algérie et le Maroc.

Le commerce entre la Mauritanie et l’Algérie par terre est actuellement très limité et surtout le fait de la contrebande à travers la zone de Tindouf ou sont logés les réfugiés du Sahara Occidentale. Au contraire de la frontière mauritanienne-marocaine qui est devenue un passage pour le commerce de fournitures alimentaires, textiles et équipements électriques, mais aussi pour le déplacement de touristes.

afrik.com

MaliwebAfrique
L’Algérie et la Mauritanie ont signé un accord historique pour l’ouverture d’un poste frontalier, qui serait le premier entre les deux pays depuis leurs indépendances rapporte l’agence officielle mauritanienne d’information (AMI). Lors d’une visite officielle à Nouakchotte, le ministre mauritanien de l’Intérieur Ahmedou Ould Abdallah et son homologue algérien Noureddine...