Le Cameroun en attente des résultats de l’élection présidentielle dans un climat de tension

Malgré les avertissements de la commission électorale selon lesquels seul le Conseil constitutionnel pouvait annoncer légalement le vainqueur de la course à la présidence, Maurice Kamto, candidat du Parti de la Renaissance camerounaise, a annoncé lundi à Yaoundé, un jour après le vote, qu’il s’estimait vainqueur de l’élection : « J’ai reçu mission de tirer le penalty, je l’ai tiré et je l’ai marqué« , a déclaré l’ancien ministre de la Justice lors d’une conférence de presse. « J’ai reçu du peuple un mandat clair que j’entends défendre jusqu’au bout« (…) »J’appelle le président Paul Biya à assurer une transition pacifique (…)  Mes bras leur restent ouverts pour qu’on œuvre ensemble à la renaissance nationale » a ajouté Maurice Kamto, sans pour autant donner de chiffres pour étayer ses déclarations.

Ses partisans sont descendus dans les rues pour célébrer la victoire et les séparatistes anglophones l’ont félicité sur les médias sociaux.

Issa Tchiroma Bacary, ministre camerounais de la Communication interrogé par France 24 a affirmé que la déclaration de Maurice Kamto ne correspondait à rien précisant qu’ »On ne peut pas vouloir gouverner le Cameroun et se mettre en travers des lois qui régissent ce pays« .

Le décompte des voix pour les élections a commencé dimanche après la fermeture des bureaux de vote. Les résultats officiels doivent être annoncés avant le 22 octobre. Deux missions d’observation ont déclaré les élections honnêtes.

le président Paul Biya, agé de 85 ans et au pouvoir depuis 1982 a déclaré à Russia Today: «Je suis dans l’attente comme tout le monde. Rien n’est gagné d’avance, rien n’est perdu d’avance.»

 

MaliwebAfrique
Le Cameroun en attente des résultats de l’élection présidentielle dans un climat de tension  Alors que les voix sont encore en phase de comptage, Maurice Kamto le leader de l’opposition camerounaise revendique déjà la victoire. Une déclaration qui attise les tensions alors que le comptage des voix se poursuit. Malgré les...