Dans la matinée d’hier le Président de la République s’est aussi entretenu avec le Haut représentant, Envoyé spécial de l’Union Africaine, Raila Odinga. A l’issue de cette audience, l’Envoyé spécial de l’Union Africaine, a déclaré avoir échangé avec le Chef de l’Etat sur plusieurs questions touchant le développement du Continent africain. « Nous avons dans nos conversations abordé l’un des grands dossiers de l’Union Africaine qui est incontestablement la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAF) dont le Président Issoufou est le Champion. Nous devons créer les conditions pour développer le commerce intra-africain à travers la connexion entre les pays africains dans les domaines de l’énergie ; des transports ; des télécommunications ; du commerce, etc. Le président Issoufou est un panafricain et nous pensons que le sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine qui se tiendra à Niamey en juillet prochain saura prendre des décisions à même de faire bouger les lignes du développement de l’Afrique», a déclaré Raila Odinga.


Le Chef s’est ensuite entretenu avec la ministre ivoirienne de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, Mme Mariatou Koné, par ailleurs présidente du comité régional de pilotage du projet d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique dans le Sahel (SWEDD). Au cours de cette audience, les échanges ont surtout porté sur le projet régional d’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique dans le Sahel (SWEDD) dont elle est la présidente du comité de pilotage. « Nous avons profité de cette occasion pour transmettre au Président de la
République, les salutations fraternelles de son homologue de Côte D’Ivoire S.E Alassane Ouattara et lui présenter en même temps nos condoléances suite aux drames survenus au Niger ces derniers temps. Dans nos échanges, nous avons surtout félicité le Président Issoufou par rapport à son rôle actif dans la concrétisation du projet SWEDD. C’est lui qui avait lancé en 2013, un appel à la Banque Mondiale et aux Nations Unies afin que des projets soient élaborés en vue de l’autonomisation de la femme et de la jeune fille dans le Sahel. C’est d’ailleurs la raison laquelle, nous lui avons présenté les acquis du projet dans le cadre de sa mise en œuvre. C’est un projet qui a démarré avec six (6) pays à savoir le Niger, le Burkina Faso ; la Cote d’Ivoire ; le Mali ; la Mauritanie et le Tchad. Le Projet SWEDD a si bien marché qu’un septième pays s’est ajouté en l’occurrence le Benin. D’autres pays sont en train de taper à la porte. Le succès de ce projet est tel que nous avons besoin aujourd’hui de ressources additionnelles pour continuer sa mise en œuvre afin de le passer à l’échelle. En marge de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine prévue à Niamey en juillet prochain, nous allons organiser une table ronde des bailleurs de fonds en vue d’obtenir des ressources additionnelles. Cette table ronde des bailleurs de fonds se tiendra le 6 juillet 2019, en présence du Président Issoufou Mahamadou qui fera l’appui nécessaire auprès de ses pairs pour que l’autonomisation de la femme et de la jeune fille soient une réalité dans le Sahel. Le Président Issoufou nous a rassuré qu’il sera à nos côtés pour
transformer tous les actifs démographiques en dividende économique », a conclu la ministre ivoirienne de la Solidarité.
Hassane Daouda(onep)
21/05/19

 

Source: lesahel

MaliwebAfrique
Dans la matinée d'hier le Président de la République s'est aussi entretenu avec le Haut représentant, Envoyé spécial de l'Union Africaine, Raila Odinga. A l'issue de cette audience, l'Envoyé spécial de l'Union Africaine, a déclaré avoir échangé avec le Chef de l'Etat sur plusieurs questions touchant le développement du...