Le niveau de sécurité des échanges électroniques en République du Ghana va connaître une amélioration substantielle d’ici peu. Le pays vient en effet de se doter à cet effet d’une infrastructure à clés publiques (PKI). Logée à l’Agence nationale des technologies de l’information, la facilité a été inaugurée le 17 juillet 2019 par la ministre des Communications, Ursula Owusu-Ekuful (photo). L’infrastructure informatique d’une valeur de 4 millions de dollars US, a été construite dans le cadre du projet e-Transform de la Banque mondiale.

L’infrastructure à clés publiques (PKI) est l’ensemble des solutions techniques de cryptographie utilisé pour la vérification et l’authentification de la validité des différentes parties impliquées dans un échange électronique. La PKI a pour rôle de délivrer les certificats numériques. Ceux-ci permettent d’entreprendre des opérations cryptographiques telles que le chiffrement et la signature numérique. Ces opérations servent à garantir la confidentialité, l’authentification, l’intégrité et la non-répudiation lors des transactions électroniques.

Selon Ursula Owusu-Ekuful, le projet PKI sera avantageux pour plusieurs organisations publiques engagées dans les services électroniques tels que l’autorité de délivrance des permis de conduire, le bureau des passeports, l’autorité nationale de l’assurance maladie. La ministre des Communications a indiqué que la PKI contribuera également à promouvoir le commerce électronique dans le pays.

Source: Agence Ecofin

MaliwebAfrique
Le niveau de sécurité des échanges électroniques en République du Ghana va connaître une amélioration substantielle d’ici peu. Le pays vient en effet de se doter à cet effet d’une infrastructure à clés publiques (PKI). Logée à l’Agence nationale des technologies de l’information, la facilité a été inaugurée le...