Le président nigérien Mahamadou Issoufou a exhorté les forces de sécurité du pays à sanctionner les sacrifices consentis “dans la défense de la patrie par une victoire écrasante et définitive” contre le terrorisme en 2019, à l’occasion de son discours du Nouvel An lundi soir.

Le Niger subit dans certaines de ses régions frontalières les exactions régulières de plusieurs organisations terroristes. On peut notamment citer les groupes armés et autres bandits qui contrôlent le sud de la Libye depuis le renversement en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, les groupes terroristes proches d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), d’Ansar Dine et d’autres mouvements basés dans le nord du Mali, et le groupe terroriste Boko Haram basé au Nigeria depuis 2009 et qui sème la terreur dans la région de Diffa (extrême sud-est).

A cela est venu s’ajouter cette année un nouveau foyer d’insécurité dans le sud-ouest du pays au niveau de la région des “3 frontières” (Niger-Mali-Burkina Faso), entretenu par d’autres groupes djihadistes qui mettent en péril la sécurité des personnes et des biens.

D’après les statistiques officielles, ces groupes terroristes ont fait cette année encore des dizaines de victimes civiles et militaires nigériennes et autant de déplacés, auxquels s’ajoutent une vingtaine de personnes enlevées. Ils ont réussi à agir en dépit de l’état d’urgence proclamé par le gouvernement dans toutes ces zones affectées pour mener efficacement la lutte contre l’ennemi et les moyens significatifs mobilisés par le gouvernement (15 à 17% du budget national, selon les autorités nationales).

Ces groupes terroristes ont aussi résisté aux différentes opérations engagées par les Forces de défense et de sécurité (FDS) nigériennes dans toutes les régions fragilisées, appuyées par les armées des pays voisins (le Tchad, le Cameroun et le Nigeria) dans le cadre d’une force multinationale mixte ainsi que par les armées de certains pays occidentaux.

Le chef de l’Etat a saisi l’occasion de son message de Nouvel An pour renouveler ses encouragements et ses félicitations aux forces de défense du pays “pour le professionnalisme avec lequel elles accomplissent leur mission”.

Source: Agence de presse Xinhua
MaliwebAfrique
Le président nigérien Mahamadou Issoufou a exhorté les forces de sécurité du pays à sanctionner les sacrifices consentis 'dans la défense de la patrie par une victoire écrasante et définitive' contre le terrorisme en 2019, à l'occasion de son discours du Nouvel An lundi soir. Le Niger subit dans certaines...