Le Togo est l’heureux gagnant du prix d’une agence d’aide étrangère bilatérale des États-Unis. Le conseil d’administration de la Millénium Challenge Corporation (MCC). Ce prix vise le développement des réseaux de la télécommunication et de la réglementation du secteur foncier au Togo.

Bientôt des réformes dans les secteurs des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)  et dans le domaine foncier au Togo. Ces réformes sont rendues possibles grâce à l’appui du conseil d’administration de la Millénium Challenge Corporation. Cette agence d’aide appuiera les États unis avec une somme d’environ 35 millions de dollars.

Pour bénéficier de ce fond permettant de reformer le secteur des NTIC et celui du foncier, il convient de satisfaire à un maximum d’indicateurs. Cette sélection du Togo signifie que ce dernier correspond grandement aux indicateurs exigés.

Cet investissement, aux dires de l’ambassadeur des États unis au Togo, vise à améliorer l’accès des citoyens au numérique afin qu’ils surmontent certaines difficultés. Les prix doivent être abordables, la censure doit être bannie, l’accès aux NTIC doit s’élargir sur tout le pays, même dans les zones les plus reculées.  C’est en tout cas ce qu’il explique entre ces lignes : « Dans le secteur des TIC, le programme vise à améliorer l’accès des citoyens à des services TIC de haute qualité et abordable en encourageant les investissements du secteur privé, en développant un régime réglementaire indépendant, en élargissant le service aux zones mal desservies et en augmentant l’utilisation des TIC. »

Ce financement dans les NTIC rend confiants beaucoup de spécialistes du Net. C’est dans ce cadre que la blogueuse togolaise, Hamdiya Katchirika, explique : «La connexion demeure un luxe actuellement au Togo. Et on ne peut pas mettre en ligne un article en ligne avec 50 mégabits, ce n’est pas possible. Du moins, moi, je n’y arrive pas. Parce que le débit de la connexion reste assez faible au Togo. Donc, je dis vraiment merci aux USA et je prie vivement qu’on puisse élever le débit de la connexion et disponible à moindre coût. Pour que tout le monde puisse avoir accès à la connexion. Et une connexion de qualité. »

Cet appui, comme nous l’avons souligné, ne concerne pas uniquement le secteur des NTIC, il y a aussi le secteur foncier. Actuellement, il y a un texte au parlement togolais pour la protection des droits fonciers. À cet effet, la MCC veut faciliter la mise en route de ce code en essayant de créer un cadre plus approprié à son application.

Cet intérêt porté au secteur foncier constitue également un gage de développement économique dans la mesure où il pourra être un facteur d’évolution du secteur agricole. C’est dans cette optique que Claire Quenum, présidente d’un réseau togolais s’intéressant au droit à l’alimentation, explique : « La terre est un moyen de production, surtout en milieu rural. Et l’accès à la terre garantit la souveraineté alimentaire et la sécurité alimentaire. On ne peut pas réaliser le droit à l’alimentation adéquate, si le droit d’utiliser la terre, n’est pas sécurisé et n’est pas respecté. C’est tout cet environnement propice pour le développement qu’il faut sauvegarder en défendant la terre ».

La durée de ce financement est de 4 ans. Grâce à ce fond d’appui, la MCC contribue à la sauvegarde des libertés d’expression et des droits des citoyens à l’information.

Fousseni TOGOLA

Le Pays

MaliwebAfrique
Le Togo est l’heureux gagnant du prix d’une agence d’aide étrangère bilatérale des États-Unis. Le conseil d’administration de la Millénium Challenge Corporation (MCC). Ce prix vise le développement des réseaux de la télécommunication et de la réglementation du secteur foncier au Togo. Bientôt des réformes dans les secteurs des Nouvelles...