Saif al-Islam Kadhafi, fils de l’ex-raïs libyen, a été libéré par un groupe armé dans l’ouest de la Libye, où il était détenu depuis 2011.

saif al islam kadhafi

Le fils préféré de Mouammar Kadhafi pourrait devenir un acteur non négligeable pour l’avenir de son pays, en pleine dislocation depuis l’insurrection de 2011.

Saif al-Islam Kadhafi, détenu depuis 6 ans dans la ville de Zintan par la milice rebelle Abubakr al Sadiq, en conflit ouvert avec le gouvernement de Tripoli, a été libéré dimanche 11 juin, en vertu d’une loi d’amnistie adoptée par un parlement basé dans l’est de la Libye. L’annonce a été faite par son avocat, Khaled al-Zaidi. Le fils du guide libyen a ensuite été emmené vers une autre ville libyenne dont le nom est tenu secret pour des raisons de sécurité. Libéré, Saif al-Islam n’en est pas moins toujours recherché par les autorités judiciaires de Tripoli, qui l’ont condamné à mort par contumace le 28 juillet 2015, lors d’un procès dénoncé par l’ONU. Son avocat a pourtant ajouté lors de l’annonce de sa libération, qu’il pourrait « jouer un rôle majeur dans la trêve en Libye ». Une déclaration pour le moins mystérieuse, alors que la Libye est en proie à l’anarchie et aux guerres intestines, sous le contrôle variable d’un ensemble complexe de groupes armés et de gouvernements en compétition pour contrôler le pays et ses ressources. Avant l’insurrection en Libye, Saif al-Islam, âgé de 44 ans, était le fils le plus en vue du colonel Kadhafi et a souvent été présenté comme un successeur réformiste.

Nostalgie Les fidèles de Kadhafi en dehors de la Libye ainsi que certains dans l’est du pays, où le maréchal autoproclamé, Khalifa Haftar, s’est rendu maître de toute la Cyrénaïque et de ses raffineries de pétrole, ont poussé à la libération du fils du défunt dictateur libyen. Une éventuelle alliance avec le général Haftar pourrait être envisageable, selon certains observateurs, avec le soutien de l’Égypte, elle-même supplétive des Américains dans ce dossier. D’autres pensent que le fils Kadhafi pourrait aussi se rapprocher du gouvernement de Fayez El-Sarraj à Tripoli. Quoi qu’il en soit, le fait qu’il soit libre, connaisseur de tous les secrets du régime avec les pays occidentaux, et qu’il porte le nom du dernier raïs, font plus que jamais de Saif al-Islam un ennemi à abattre mais aussi un allié convoité. Le retour d’un Kadhafi au pouvoir est désormais une possibilité à ne pas écarter.

 

Source: journaldumali

MaliwebAfrique
Saif al-Islam Kadhafi, fils de l’ex-raïs libyen, a été libéré par un groupe armé dans l’ouest de la Libye, où il était détenu depuis 2011. Le fils préféré de Mouammar Kadhafi pourrait devenir un acteur non négligeable pour l’avenir de son pays, en pleine dislocation depuis l’insurrection de 2011. Saif al-Islam...