Quand l’Occident identifie une cible à abattre, souvent ou même toujours sur le mensonge, que se passe-t-il ? Ils se mettent tous d’accord sur le mensonge, eux-mêmes savent que c’est un mensonge, nous-mêmes, savons que c’est un mensonge, tout le monde sait que c’est un mensonge… Mais, ils se mettent ensemble afin de faire passer la pilule et elle passe… De gré ou de force, et tant pis pour les vies sacrifiées par cette attitude et ces attaques, inhumaines.

 

Voilà ce qui nous manque, un peu, beaucoup… Cette capacité, ou même cette volonté à nous mettre ensemble pour défendre nos intérêts et les nôtres, même s’ils sont en faute. La bonne démarche, celle qui nous sauvera, est que quand l’un de nous est attaqué, que nous nous mettions tous autour afin de le tirer des griffes des autres.

Ce qui n’annule ni le procès ou jugement, ni la sanction que nous lui ferons subir entre nous. C’est signe de maturité, de volonté de laver son linge sale en famille et d’unité surtout, autour de l’Afrique telle que les Africains la ressentent et non comme les autres, Occidentaux, Asiatiques et Noirs dénaturés la voient, la qualifient.

C’est ce que je me dis, en lisant les réactions par rapport à un éventuel remède africain contre le coronavirus. Vous noterez que quand l’Occident se décide, la presse ; les experts ; les scientifiques et même des «témoins» sont mis à contribution pour le mensonge. Et cela au point de semer le doute dans la tête même de ceux qui sont les géniteurs du mensonge et qui en arrivent à croire qu’ils sauvent l’humanité…

Pour schématiser, l’Afrique déclare avoir un remède contre le COVID-19. Je rappelle qu’avant le médicament malgache, il y a eu le béninois et aussi un congolais et, sans doute, bien d’autres. Que font certains Africains dont les voix portent, notamment les lettrés, les spécialistes, les scientifiques, les politiques, la presse ?

Ils sont les premiers et les plus hargneux à démonter, ce qui n’est peut-être pas un mensonge. Leur science, leur savoir, leurs relations leurs servent à démontrer que ce que leurs collègues africains ont fait, n’est que du caca… Et bien sûr, l’engouement de la masse africaine est mis uniquement sur le compte de l’émotion. Et alors, si c’est de l’émotion en quoi ça dérange ?

J’espère que le point que je veux souligner, est clair. C’est la solidarité, l’union… Et que je sache, lequel de nos scientifiques a pris l’un des remèdes proposés, l’a disséqué, émulsifié, mis des réactifs que sais-je, pour nous dire qu’il n’est pas bon ? On reste dans la théorie et, dans l’attente des autres, j’ai le regret de leur dire… Pourtant, je suis sûre qu’ils peuvent avoir facilement des échantillons, en tant que scientifiques… Le plus choquant est que, par contre, quand il s’agit de venir tester les vaccins sur des Africains, on trouve «normale» cette contribution de notre peuple à l’humanité. Pourquoi ne pas encore contribuer à l’essor et la survie de l’humanité en tant que chercheurs ?

De grâce hein…. Un esprit complètement dé-formaté, ne peut être de nouveau formaté… Ceci a son coût que nous tous, dé-formatés à 100 %, connaissons. Mais, il n’est rien face à la rétribution que nous connaissons aussi. Et il ne s’agit pas de fric, de grâce… Vivez vos émotions, j’ai envie de dire à ceux qui s’en sont à tort séparés, pour être dans le moule de la raison ! Quelle misère !

KKS

LE MATIN

MaliwebAfrique
Quand l’Occident identifie une cible à abattre, souvent ou même toujours sur le mensonge, que se passe-t-il ? Ils se mettent tous d’accord sur le mensonge, eux-mêmes savent que c’est un mensonge, nous-mêmes, savons que c’est un mensonge, tout le monde sait que c’est un mensonge… Mais, ils se...