Après six mois  de  cette nouvelle éclosion de l’épidémie de la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo, RDC, le gouvernement congolais  en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et toutes les  autres organisations œuvrant dans le domaine de la santé dans ce pays ont travaillé sans relâche pour freiner la propagation de  cette  épidémie dangereuse. Aujourd’hui, l’OMS se réjouit du résultat des efforts fournis par l’ensemble  du  personnel  engagé pour la cause.

C’est dans une  déclaration de l’un de ses hauts responsables le vendredi dernier  à Genève que  l’Organisation mondiale de la santé OMS s’est dite optimiste de la lutte engagée contre la propagation de l’épidémie à virus Ebola en République démocratique du Congo. La directrice du bureau régional de l’Afrique pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Matshidiso Moeti  dit avoir appris des leçons de l’épidémie en Afrique de l’ouest, notamment sur l’importance de s’engager avec les communautés locales pour éviter la méfiance et la suspicion. Ce qu’elle considère comme une stratégie de succès a permis d’arriver à une situation « quasiment sous contrôle » dans certaines zones affectées. Pour l’OMS, il s’agit donc de poursuivre les efforts auprès des communautés pour tenter de réduire les craintes face aux soins apportés par le personnel de la santé.  Malgré les difficultés causées par l’insécurité et la méfiance des communautés qui affecte généralement les dispositifs mis en place, les équipes   de l’OMS continuent le combat et sont reparties dans toutes les zones affectées par l’épidémie. Le bilan donné par l’organisation onusienne pour la santé dans le monde est 759 personnes infectées depuis le mois d’aout, dont 705 cas confirmés, 54 cas probables, 259 personnes guéries,  et  déplore malheureusement   468 cas de  décès. Pour mieux contrôler la propagation de  la maladie qui a été récemment signalée ces dernières semaines dans certaines localités, l’OMS a procédé  à la  vaccination de plus de 70 000 personnes dans 28 zones de santé réparties en quatre provinces de la RDC. L’OMS signale que 350 de ces nouveaux cas ont été soignés par de nouveaux médicaments utilisés largement pour la première fois.

ISSA DJIGUIBA

Source: Le Pays

MaliwebAfriqueSanté
Après six mois  de  cette nouvelle éclosion de l’épidémie de la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo, RDC, le gouvernement congolais  en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et toutes les  autres organisations œuvrant dans le domaine de la santé dans ce pays ont...