Les propos d’Emmanuel Macron sur la surnatalité en Afrique qui serait un frein au développement du continent passent mal. Deux intellectuels maliens livrent leurs avis sur sortie du président français.

emmanuel macron president francais discours

A la question d’un journaliste ivoirien sur « comment l’Occident peut sauver l’Afrique » lors du sommet du G20 le 8 juillet, le président français Emmanuel Macron tenait des propos qui depuis suscite la polémique. « Le défi de l’Afrique est civilisationnel, les Etats faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est l’un des défis essentiels de l’Afrique, quand les pays ont sept à huit enfants par femmes, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien » avait-il répondu. Un nouveau « dérapage verbal » qui fait sortir de ses gonds plusieurs africains. Pour l’ancien ministre et philosophe, le Pr Issa N’Diaye, c’est une « inculture » du président français qui l’a poussé à faire cette déclaration, qu’il juge « clichée » et « fausse ». « Un vieux proverbe en Afrique dit que le pouvoir est un révélateur efficace de la vraie nature des hommes, Macron est le produit d’un système colonial et néocolonial, sa jeunesse n’excuse pas tout, les Occidentaux pensent qu’ils ont les meilleurs valeurs au monde, et sur quels statistiques se base-t-il pour tenir des propos de ce genre » s’interroge le Pr N’Diaye.

L’auteure et femme politique Aminata Dramane Traoré dit ne pas être surprise par la déclaration hasardeuse du président français. « L’ancien premier ministre français Michel Rocard avait avancé que l’opération Serval est un devoir de civilisation, nous devons intégrer le fait que les femmes se trouvent dans un monde raciste, militarisé, tant que nous ne le ferons pas, nous nous en sortirons pas » dénonce-t-elle. Elle prépare une tribune spéciale pour dénoncer les propos de Macron.

« Il n’a fait que réciter des leçons qui sont propre à sa génération, il faudrait qu’il compare la natalité du Sud de l’Europe aussi, un président de la République devrait prendre des précautions avant de parler, ces dires peuvent faire tort à l’image de la France elle-même » conclut le Pr N’diaye.

 

Source: journaldumali

MaliwebAfrique
Les propos d’Emmanuel Macron sur la surnatalité en Afrique qui serait un frein au développement du continent passent mal. Deux intellectuels maliens livrent leurs avis sur sortie du président français. A la question d’un journaliste ivoirien sur « comment l’Occident peut sauver l’Afrique » lors du sommet du G20 le 8 juillet,...