Dans son dernier Rapport sur la politique monétaire dans l’Umoa, la Bceao note une hausse du montant global des émissions sur le marché de la dette publique.

 

«Au premier trimestre 2019, le montant global des émissions brutes sur le marché régional de la dette publique s’est chiffré à 886,4 milliards, en hausse de 281,4 milliards par rapport aux mobilisations durant le même trimestre de l’année précédente. Les émissions nettes se sont établies à 281,2 milliards à fin mars 2019 contre -504,8 milliards à la même période de l’année précédente », renseigne la Bceao dans un communiqué reçu au Journal de l’économie malienne (Lejecom).

Sur le compartiment des bons du Trésor, la Bceao souligne que vingt-deux émissions ont été réalisées pour un montant total de 536,9 milliards, contre vingt-et-une émissions pour 380,2 milliards un an auparavant. «Les maturités de 6 et 12 mois ont été les plus sollicitées avec dix-neuf émissions d’une valeur globale de 440,9 milliards, soit 82,1% de la valeur totale des bons émis sur cette période », précise-t-on.

Selon la même source, les Trésors publics ont mobilisé 349,5 milliards sur le compartiment des obligations contre 224,8 milliards au premier trimestre 2018. Dix-neuf émissions ont été réalisées, 14 pour les maturités de 3 ans et 5 pour les maturités de 5 ans.

Dans la même dynamique, la Bceao explique que le coût moyen des ressources levées par les Etats s’est inscrit en baisse, en variation annuelle, sur le compartiment des bons du Trésor. Le taux d’intérêt moyen pondéré est ressorti à 5,78% au premier trimestre 2019 contre 6,22% à la même période de l’année précédente.
L’encours global des titres publics est ressorti à 10.253,9 milliards à fin mars 2019.

«En ligne avec l’évolution des émissions nettes, l’encours global des titres publics est ressorti à 10.253,9 milliards à fin mars 2019. En perspective, pour l’année 2019, sur la base des programmes d’émissions recueillis auprès des Etats membres de l’Union, le montant total des ressources à mobiliser sur le marché régional s’élèverait à 3.413,0 milliards, en hausse de 4,1% par rapport aux réalisations de 2018 », ajoute la Bceao.

Adou FAYE

Lejecom

MaliwebAfrique
Dans son dernier Rapport sur la politique monétaire dans l’Umoa, la Bceao note une hausse du montant global des émissions sur le marché de la dette publique.   «Au premier trimestre 2019, le montant global des émissions brutes sur le marché régional de la dette publique s'est chiffré à 886,4 milliards,...