Les Mauritaniens ont largement voté en faveur du oui lors du référendum constitutionnel de samedi.

Mohamed Ould Abdel Aziz president mauritanien discours

Ce changement prévoit notamment l’abolition du Sénat.

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz avait soumis la question au vote après que les sénateurs aient rejeté le projet de révision de la constitution.

Une partie de l’opposition avait boycotté le scrutin dont le taux de participation s’est élevé à 53,73%.

Une coalition réunissant huit partis a dénoncé une farce électorale.

Ces groupes ne comptent pas reconnaître les résultats du vote.

MaliwebAfrique
Les Mauritaniens ont largement voté en faveur du oui lors du référendum constitutionnel de samedi. Ce changement prévoit notamment l'abolition du Sénat. Le président Mohamed Ould Abdel Aziz avait soumis la question au vote après que les sénateurs aient rejeté le projet de révision de la constitution. Une partie de l'opposition avait...