Face à la persistance de la menace terroriste, le gouvernement nigérien a de nouveau prorogé vendredi en conseil des ministres à Niamey, de trois mois, à compter de ce samedi, l’état d’urgence dans le département de Filingué (ouest), proche de la frontière avec le Mali, a-t-on appris de source officielle.

L’état d’urgence a été proclamé dans le département de Filingué le 24 janvier dernier, « pour donner aux autorités administratives et aux Forces de Défense et de Sécurité déployées dans la zone, les pouvoirs légaux nécessaires pour protéger la population et garantir l’intégrité du territoire nigérien face au terrorisme », précise un communiqué du conseil des ministres cité vendredi soir par une chaîne de télévision privée nigérienne.

« Devant la persistance de cette menace, le présent projet de loi est pris pour proroger cette mesure, pour une nouvelle période de trois mois, à compter du 8 août 2020 », indique le document.

Pour rappel, la partie occidentale du Niger subit, depuis près de six ans, des attaques à répétition de forces terroristes, notamment des groupes terroristes venus du nord Mali, qui ont fait des centaines de victimes civiles et militaires nigériennes, et autant de déplacés du Niger et du Mali, selon les statistiques officielles.

Source: Agence de presse Xinhua
MaliwebAfrique
Face à la persistance de la menace terroriste, le gouvernement nigérien a de nouveau prorogé vendredi en conseil des ministres à Niamey, de trois mois, à compter de ce samedi, l’état d’urgence dans le département de Filingué (ouest), proche de la frontière avec le Mali, a-t-on appris de source...