La filiale nigérienne de l’opérateur français, Orange s’apprête à quitter le Niger. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, l’option décisive de quitter le pays est la suite du bras de fer autour du contentieux fiscal entre la firme et l’État. Exclusif

Des sources autorisées ont révélé ce mardi à Confidentiel Afrique que Orange Niger se met en règlement préventif. Une sorte de liquidation et est demandé aux créanciers de se faire enregistrer chez un Syndic. L’affaire du fisc, qui a opposé il y’a deux mois la filiale nigérienne de France Télécoms à l’État n’a pas été dépoussiérée et le malaise était devenu si profond, que l’opérateur de téléphonie a décidé de plier bagages. D’autres canaux officiels consultés par Confidentiel Afrique ce mardi 26 février 2019, renseignent que les banques nigériennes ont plus d’une trentaine de milliards de FCFA de créances sur Orange. Le marché court un grand risque de provisions. Cette déconfiture a poussé Orange à se mettre en règlement préventif. Selon des informations exclusives en notre possession, Orange ne règle aucun créancier sans passer la procédure indiquée. On apprend d’ailleurs que Orange va chercher un repreneur qu’elle présentera dès que possible. Confidentiel Afrique publie çi dessous le Document juridique.

Par Hippolyte Gourmantier

Confidentiel Afrique

MaliwebAfrique
La filiale nigérienne de l’opérateur français, Orange s’apprête à quitter le Niger. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, l’option décisive de quitter le pays est la suite du bras de fer autour du contentieux fiscal entre la firme et l’État. Exclusif Des sources autorisées ont révélé ce mardi...