Une femme au Nigeria du nom de Agnes Nwefuru, qui a été jugée devant le tribunal de grande instance d’Ebonyi pour avoir incendié la maison de sa co-épouse Felicia Nwefuru, tuant ses sept beaux-enfants dans le processus, a été condamnée à mort par pendaison.

Il faut noter que son mari, M. Sylvanus Nwefuru et mademoiselle Ukamaka Nwefuru dont on dit être l’une des filles de Felicia, ont survécu à l’incendie de 2017 qui a commencé à 3 heures du matin dans l’État d’Ebonyi. 8 membres de la famille ont été tués dans l’incendie.

Le gouvernement de l’État d’Ebonyi, dans le procès no HAW / 13C / 2017, a accusé la principale suspecte d’avoir enlevé tous ses biens et celui de ses enfants qu’elle a emmenés en lieu sûr avant de brûler sa propre maison pour camoufler son crime.

Le juge Uwabunkonye Onwosi, qui a présidé l’affaire, a déclaré que le plaignant avait prouvé que l’accusé était coupable de l’accusation de meurtre retenue contre elle.

Le juge a dit: “Nwefuru Agnes est reconnu coupable de meurtre et est déclarée coupable. Elle sera pendue.”

Afrikmag

MaliwebAfrique
Une femme au Nigeria du nom de Agnes Nwefuru, qui a été jugée devant le tribunal de grande instance d’Ebonyi pour avoir incendié la maison de sa co-épouse Felicia Nwefuru, tuant ses sept beaux-enfants dans le processus, a été condamnée à mort par pendaison. Il faut noter que son mari,...