La campagne pour l’élection présidentielle a débuté ce dimanche 3 février 2019 au Sénégal. Les  cinq candidats en course pour la magistrature suprême ont trois semaines pour convaincre les électeurs. Le président Maky Sall part favori et vise une réélection dès le premier tour. Rappelons que pour le scrutin du 24 février 2019 les deux principaux rivaux du président sortant, à savoir Karim Wade et Khalifa Sall ont été écartés de la course en raison de condamnations judiciaires.

Face à Maky Sall, 57 ans, nous avons Idrissa Seck 59 ans, ancien Premier ministre qui se présente pour la troisième fois. Le doyen des candidats, l’avocat Madické Niang 65 ans, un proche de la famille de l’ancien Président Abdoulaye Wade. Il y’a Ousmane Sonko 44 ans, figure montante de l’opposition sénégalaise et Issa Sall 63 ans, tous deux élus député en 2017. Dans ce scrutin une consigne de vote de Khalifa Sall ou d’ABDOULAYE Wade pourrait peser lourd dans le rapport de force des candidats.

Ibrahim Sidibé, stagiaire

Source: Le Pays

MaliwebAfrique
La campagne pour l’élection présidentielle a débuté ce dimanche 3 février 2019 au Sénégal. Les  cinq candidats en course pour la magistrature suprême ont trois semaines pour convaincre les électeurs. Le président Maky Sall part favori et vise une réélection dès le premier tour. Rappelons que pour le scrutin...