La guerre des chiffres continue entre le camp de l’Union pour la République (UNIR) de Faure Gnassingbé et celui du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (Mpdd), Agbéyomé Kodjo. Mais le ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative, Gilbert Bawara, a mis les pieds dans le plat en annonçant »une belle, nette, éclatante, incontestable et irréprochable victoire ».

A peine la fermeture des bureaux de vote le samedi 22 février 2020, l’ancien Premier ministre Messan Agbéyomé Kodjo, dont la maison a été encerclé par des gendarmes, a été le premier à revendiqué « une nette avance ». Ce qui n’a pas visiblement plus les partisans de Unir du Président sortant Faure Gnassingbé, qui sont du coup montés au créneau pour revendiquer à leur tour la victoire de leur champion.

En première ligne, le tonitruant ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative. Dans un tweet ce dimanche 23 février, Gilbert Bawara annonce la victoire de Faure Gnassingbé, tout en reconnaissant les scores louables du candidat Agbéyomé KODJO dans  la préfecture du Golfe et de la région Maritime.

« En dehors de la préfecture du Golfe où notre champion est au coude à coude avec celui du MPDD, déclare-t-il, c’est un véritable raz de marée, une vague bleu-blanc qui s’annonce. Une belle, nette, éclatante, incontestable et irréprochable victoire en perspective.»

Pour notre confrère de « focus info », un journal en ligne au Togo, des chiffres sont disponibles donnant victorieux le Président sortant. « Ses partisans pronostiquaient une victoire dès le premier tour. Les premiers résultats indiquent qu’ils tiennent leur pari. En effet, Faure Gnassingbé arrive largement en tête dans 4 des 5 régions du pays ; son plus faible écart avec son poursuivant, Agbéyomé Kodjo étant dans les Plateaux, avec 10% d’avance selon les décomptes réalisés tard dans la nuit. Le Président sortant gagne dans la quasi-totalité des préfectures, avec des scores de plus de 90% dans la Kozah ou de 80% dans le Haho pour en citer quelques-uns. Il est devancé uniquement dans la région Maritime de 3 à 5 points selon les sources, gagnant dans les banlieues nord de la capitale comme Agouè, Adéticopé  ou encore à Tokoin Doumasséssé, traditionnellement acquise au parti au pouvoir. Il est distancé dans les quartiers au cœur de la capitale comme Bè, Amoutivé, Hédjranawoé  et dans les banlieues sud comme Baguida etc… La grande surprise de ce premier tour est la seconde place d’Agbéyomé Kodjo. Alors que plusieurs observateurs annonçaient un match Gassingbé-Fabre, c’est l’ancien Premier ministre qui arrive juste derrière le président sortant. Il a réalisé de très bons scores dans la capitale Lomé et dans la préfecture du Golfe, où il est arrivé en tête dans des quartiers comme Djidjolé, Klikamé, Agbalépédo, Atiégou, Amadahomé, Ségbé etc… Mais plus globalement, c’est les suffrages recueillis dans la région Maritime où il devance Faure Gnassingbé de 3 à 5 points,  qui lui assurent une inattendue deuxième place », peut-on lire entre les colonnes du confrère.

Aucun chiffre officiel n’est disponible pour le moment. Mais, le taux de participation avoisinerait les 70%.

DACK/Icimali

Avec Focusinfo

MaliwebAfrique
La guerre des chiffres continue entre le camp de l’Union pour la République (UNIR) de Faure Gnassingbé et celui du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (Mpdd), Agbéyomé Kodjo. Mais le ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative, Gilbert Bawara, a mis les pieds...