Dominique Saatenang a été surnommé « Le Bruce Lee Africain » par les Africains. Les Chinois l’appellent « L’Aigle noir » tandis que pour les Européens il est « le Chinois noir ».

Le natif du village Bafou à l’Ouest du Cameroun a été le premier Africain membre du Temple de Shaolin. Il s’intéresse d’abord au football avant d’être séduit par le kungfu après avoir assisté à une projection du film, « Opération Dragon », dont Bruce Lee est le héros. Défiant alors les pressions et attentes familiales, Saatenang entre à l’école des « Tigres Noirs ». Après avoir obtenu son master en gestion. Il ira poursuivre son rêve en Chine. Là-bas il est exceptionnellement accueilli au Temple de Shaolin. Ce qui fait de lui le premier noir et le 4e étranger non chinois, consacré sous le nom de Shi Yan Mai par le Chef Spirituel nommé officiellement Ambassadeur du Temple en 2011.

Diplômé de l’Université des Sports de Beijing, il multiplie les compétitions sportives de haut niveau, et obtient deux médailles d’argent au Championnat du Monde 2006 de Wushu. La même année, il décroche l’or au Festival International de Wushu à Hong-Kong, et il est médaillé de l’UNESCO en 2009. Dominique Saatenang fait partie des 33 meilleurs sportifs élus au Panthéon National pour la Gloire du Sport Camerounais de 1959 à 2009. Il est aujourd’hui juge et arbitre mondial, expert en Wushu.

Businessman, il est aussi vice-président de la Fédération des investissements Chine-Afrique. Avec son parcours hors normes, il donne des conférences et séminaires dans les Universités du monde entier, et il participe régulièrement à des forums internationaux ».

En 2012, le Camerounais fonde la compagnie de spectacle « Shaolin Black and White », composée de moines du Temple de Shaolin et d’artistes venant des quatre coins du monde. Sa particularité est de réunir de célèbres numéros de moines de Shaolin, du cirque, des acrobaties, de la danse et des cascades. Reflet de la richesse humaine, la compagnie Shaolin Black and White est une expression du dépassement de soi et de l’acceptation de l’autre, des relations entre les hommes et de la diversité culturelle. La troupe s’est déjà produite en France, aux USA, en Chine et en Afrique. L’association a produit officiellement le premier Festival Africain des Arts Martiaux, lequel sera un puissant catalyseur d’énergies et de développement pour un pays aux innombrables ressources.

Afrik

MaliwebAfriqueVideo
Dominique Saatenang a été surnommé « Le Bruce Lee Africain » par les Africains. Les Chinois l’appellent « L’Aigle noir » tandis que pour les Européens il est « le Chinois noir ». Le natif du village Bafou à l’Ouest du Cameroun a été le premier Africain membre du Temple...